Pétrole : la fête est finie ?

20 Septembre 2010
Notez



Ce 14 septembre, l’Opep fêtait ses cinquante ans. Créée à l'initiative de 5 pays (Venezuela, Iran, Irak, Arabie Saoudite et Koweït), l’organisation avait pour objectif de défendre un prix « juste » pour le baril de pétrole. Il y a deux ans, le prix du baril de pétrole frôlait les 100 dollars. Mais la crise économique est passée par là et a remis de l’ordre dans tout ça. Aujourd’hui, le prix évolue dans une fourchette comprise entre 72 et 78 dollars. Autant dire que, pour leur anniversaire, les membres de l’Opep n’étaient pas à la fête.

Depuis maintenant deux ans, les membres de l’Opep tentent de limiter l’offre mais cela n’aura aucun impact sur les prix tant que la demande ne repartira à la hausse. Selon certains analystes, le prix du pétrole devrait atteindre 90 dollars si la reprise se confirme. Sinon, les prix pourraient rester encore dans cette fourchette pendant de nombreux mois.
Pétrole : la fête est finie ?

Article publié pour la première fois le 17/09/2010

Alors que le cours du pétrole repassait sous la barre des 100 dollars, le cartel a annoncé qu’il réduirait sa production réelle de 500 000 barils par jour pour la ramener à son quota officiel de 28,8 millions de barils par jour. L’objectif : défendre un prix plancher de 100 dollars. Les pays membres voient d’un mauvais œil ce recul de l’or noir. Pour l’Opep, cette décision est justifiée par la situation du marché pétrolier mondial qu’elle juge « excédentaire ».

Pourquoi l’Opep n’arrive plus à faire la loi ?

Mais les marchés n’ont pas réagi à l’annonce de l’Opep. En fin d'après midi à Londres, le cours du brent perdait 76 cents, à 99,58 dollars, passant sous la barre symbolique des 100 dollars pour la première fois depuis près de six mois. Au même moment, à New York, celui du baril de WTI cédait 11 cents, à 103,15 dollars, après la publication du rapport hebdomadaire des stocks américains. Et une semaine plus tard, la situation ne s'est pas améliorée pour l’Opep.

Et cela pour deux raisons. Le cartel n’est plus pris au sérieux. Actuellement, seuls deux pays produisent au-dessus de leur quota : l’Iran et l’Arabie Saoudite. Or, l’Iran n’a aucun intérêt à diminuer sa production. Quant à l’Arabie Saoudite, même s’il la baisse, cela ne suffira pas à avoir un impact suffisant sur les marchés.

Un prix plancher à 90 dollars le baril

La rapide baisse des cours de ces dernières semaines a fait craindre à l'Opep une poursuite de la tendance. D’autant plus que la demande de pétrole ne cesse de diminuer. Dans son rapport mensuel, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a ainsi révisé à la baisse de 100 000 barils par jour son estimation de la demande mondiale en 2008. Elle table désormais sur 86,8 millions de barils par jour, soit seulement 0,8 % de plus qu’en 2007. Mais, même avec un baril compris entre 90 et 100 dollars, les pays membres de l’Opep sont encore assis sur des puits d’or.



Tags : Crise, Opep, Pétrole


1.Posté par Mister Pro le 24/09/2010 14:28

Pour l'Opep et les compagnies pétrolières la fête est encore loin d'être finie. Certes les prix sont plus bas qu'il y a deux ans mais ils sont toujours élevés.

Dans les années à venir, les prix vont augmenter vu la raréfaction de l'offre et l'hausse de la demande (avec la reprise).

La question qui se pose, les compagnies pétrolières sauront-elles s'adapter à l'après pétrole en se lançant dans des marchés complémentaires...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com