École publique et privée : même combat ?

30 Décembre 2009
Notez



Autres articles
École publique et privée : même combat ?
"J'aurais préféré que la loi Debré ne voie pas le jour. Il eût mieux valu, à ce moment-là, qu'on développât l'école publique plutôt que de cristalliser l'école privée. En son temps, elle a d'ailleurs été extraordinairement controversée, les laïcs y voyant un mauvais coup contre l'école publique. (…) Ce qui est positif dans le texte, c'est que les écoles privées doivent respecter les programmes et se soumettre à des obligations de service public.

(…) Aujourd’hui, il y a encore beaucoup de travail à faire. La droite a adopté des textes qui ne sont pas des textes d'équité vis-à-vis des communes et de l'école publique. Notamment pour obliger les communes à financer les frais de scolarité des enfants de l'école privée qui vont à l'école privée dans une autre commune. C'est une anomalie contraire à l'esprit de la loi Debré, fondée sur le principe de parité. Il faut absolument revenir en arrière sur ce point
" alerte Jack Lang, député socialiste du Pas-de-Calais et ancien ministre de l’Education lors d’une interview accordée le mardi 29 décembre aux Échos.

L’enseignement manque de financement

Cinquante ans après la loi Debré, l’enseignement privé est entré dans nos mœurs. Aujourd’hui, plus de 2 millions d’élèves sont scolarisés dans un établissement catholique. Durant leur scolarité, deux enfants sur cinq ont fait un passage dans le privé. La querelle scolaire semble même faire partie du passé. Selon un sondage CSA pour La Croix, 84 % des Français estiment que la possibilité de choisir entre enseignement privé et enseignement public » est une « bonne chose.

Mais aujourd’hui, la querelle est ailleurs. École publique et privée sont en manque de financement. En moyenne, les écoles privées reçoivent, de la part des collectivités locales, 350 euros par an pour un élève de primaire, 480 pour un collégien et 600 euros pour un lycéen. Selon ces dernières, cela ne représenterait que la moitié de leur besoin. En effet, elles doivent faire face à de nouveaux investissements afin de moderniser leurs installations. Lors des prochaines années, les frais d’inscription devraient donc connaître une forte augmentation.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Comment améliorer la satisfaction client ? À une époque où tous les services sont notés… https://t.co/IGeJKHkjdl
Samedi 15 Septembre - 09:01
L'économie mondiale va bien... malgré tout L’économie mondiale aborde cette rentrée de septembre sur une note posit… https://t.co/f5IeZLWxsa
Vendredi 14 Septembre - 15:11
RT @vincent_paes: Les ambitions de @RocheBobois à l'international https://t.co/Aogt5tNNAM #IPO
Vendredi 7 Septembre - 15:38
RT @vincent_paes: Entretien avec @Paul_F_Fournier : @Bpifrance va massivement soutenir la #deeptech ! https://t.co/MPsUGufFfy
Vendredi 7 Septembre - 15:38





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com