Christine Lagarde veut utiliser toutes les lames de son couteau suisse

15 Septembre 2010
Notez



Autres articles
Christine Lagarde veut utiliser toutes les lames de son couteau suisse
" Nous prévoyons 2% de croissance l'an prochain ce qui pourrait représenter deux fois plus d'emplois créés que cette année, soit environ 160.000 créations d'emplois marchands en 2011. Ces chiffres sont tout à fait légitimes compte tenu des incertitudes liées à la conjoncture aux États-Unis et au léger ralentissement observé en Chine. Dans ce projet de budget, le gouvernement s'est basé sur une hypothèse d'inflation à 1,5 % en 2011, un taux de change euro/dollar à 1,30 et un baril de brent à 80 dollars. Passer de 8% à 6% de déficit public nécessitera de réduire de 40 milliards d'euros les déficits publics. Tout le monde se focalise sur le rabot, qui rapportera un peu moins de 500 millions d'euros, mais ce n'est qu'une mesure d'économie parmi d'autres.

(…) Nous n'allons pas nous limiter à une lime à ongles comme le craint Gilles Carrez, mais utiliser toutes les lames de notre couteau suisse! Le retour de la croissance apportera mécaniquement 7 milliards. Les mesures de relance, qui figuraient dans le budget 2010 et ne seront plus dans celui de 2011, représentent près de 16 milliards. Quant à la réduction de 5% des dépenses de fonctionnement et d'intervention annoncée par le président de la République, elle permettra, ajoutée aux autres mesures d'économies, 7 milliards d'économies. Restent 10 milliards à prendre sur les niches. Mais il n'est pas question pour le gouvernement de renoncer au principe du bouclier fiscal, parce qu'il est juste de ne pas payer plus de 50% de ses revenus en impôts
", a déclaré Christine Lagarde dans un entretien accordé au Figaro.

Renforcé par Nicolas Sarkozy juste après son élection en 2007, le bouclier fiscal permet aux contribuables de ne pas payer plus de 50% de leurs revenus en impôts. Ce dispositif est censé limiter les évasions fiscales.

18 764 contribuables ont bénéficié du bouclier fiscal en 2009

L'année dernière, le bouclier fiscal a coûté près de 679 millions d'euros à l'État contre 458 millions en 2008 d'après les derniers chiffres transmis par le ministère de l'Économie aux commissions des Finances de l'Assemblée nationale et du Sénat. En 2009, ce sont 18 764 contribuables qui se sont partagé cette somme, soit une moyenne de 36 186 euros. La ministre de l’Economie présentera le 29 septembre avec François Baroin, le projet de loi de finances pour 2011.




1.Posté par juju le 21/09/2010 11:34

C'est la Mac Gyvver de l'économie en gros... mdr Elle a presque la même coupe de cheveux remarque.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Des salariés de plus en plus volatils 1 salarié sur 2 prêt à quitter un poste au cours du premier mois Alors que le… https://t.co/3YLqGhguJa
Vendredi 21 Septembre - 12:14
Comment améliorer la satisfaction client ? À une époque où tous les services sont notés… https://t.co/IGeJKHkjdl
Samedi 15 Septembre - 09:01
L'économie mondiale va bien... malgré tout L’économie mondiale aborde cette rentrée de septembre sur une note posit… https://t.co/f5IeZLWxsa
Vendredi 14 Septembre - 15:11
RT @vincent_paes: Les ambitions de @RocheBobois à l'international https://t.co/Aogt5tNNAM #IPO
Vendredi 7 Septembre - 15:38





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com