"2000-2010 : la décennie merveilleuse"

10 Mars 2010
Notez



Autres articles
"2000-2010 : la décennie merveilleuse"
"La question de la décennie perdue correspond à une approche très occidento-centrée. Si on posait la question aux Chinois, aux Indiens, aux Brésiliens, ils ouvriraient des yeux ronds et se demanderaient bien de quoi on parle. Les chiffres du PIB mondial montrent au contraire que l'on a créé plus de richesses sur la planète au cours des 10 dernières années que dans les 30 qui ont précédé. Si l'on s'en tient au Produit intérieur Brut (PIB), mesure certes discutable mais qui reste tout de même un indicateur de la création de richesses, c'est plutôt de décennie merveilleuse qu'il faudrait parler.

(…) Dans l'esprit des Français, les revenus se confondent avec ce qui est inscrit chaque mois à la dernière ligne de la feuille de paie. À mon sens, il serait plus pertinent de prendre en compte une rémunération du travail qui inclut la part versée par les salariés comme par les employeurs pour financer les dépenses de santé et de retraite. La perception que nous avons du revenu par tête fait l'impasse sur cette réalité alors même que la part de cette rémunération indirecte ne va cesser d'augmenter.

(…) Il faut faire évoluer notre perception du revenu. Voilà pourquoi je crois qu'il serait utile de verser aux Français la totalité de leur rémunération et de les laisser ensuite payer eux-mêmes la contribution nécessaire à leur santé et à leur retraite. A l'heure actuelle, les Français n'ont pas une perception réaliste de ce qu'ils coûtent, donc de ce qu'ils gagnent
" a déclaré Jacques Marseille, agrégé d’histoire et professeur à la Sorbonne, lors d’un entretien accordé à Option Finance la semaine dernière.

Décédé jeudi dernier, Jacques Marseille était un passionné de l'histoire économique contemporaine. Il s’est fait connaître du grand public en publiant des essais sur l’argent et les Français : C'est beau la France ! Pour en finir avec le masochisme français (1993), Le Grand Gaspillage (2002), La guerre des deux France. Celle qui avance et celle qui freine (2004) et L'Argent des Français (2009).

Dans ces ouvrages, il avait eu l’occasion de défendre l’une des idées. Selon lui, les inégalités ne se seraient pas accrues en France au cours de ces dernières années. On a du mal à le croire. Parfois, la théorie s’éloigne de la réalité.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Des salariés de plus en plus volatils 1 salarié sur 2 prêt à quitter un poste au cours du premier mois Alors que le… https://t.co/3YLqGhguJa
Vendredi 21 Septembre - 12:14
Comment améliorer la satisfaction client ? À une époque où tous les services sont notés… https://t.co/IGeJKHkjdl
Samedi 15 Septembre - 09:01
L'économie mondiale va bien... malgré tout L’économie mondiale aborde cette rentrée de septembre sur une note posit… https://t.co/f5IeZLWxsa
Vendredi 14 Septembre - 15:11
RT @vincent_paes: Les ambitions de @RocheBobois à l'international https://t.co/Aogt5tNNAM #IPO
Vendredi 7 Septembre - 15:38





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com