Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société

ECONOMIE ET SOCIETE

"Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ?"

20 Février 2013
Notez



"J'ai visité cette usine à plusieurs reprises. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l'ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m'ont répondu que c'était comme ça en France.

"Dans cinq ans, Michelin ne pourra plus produire de pneus en France"

"Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ?"
(…) Monsieur, votre lettre fait état de votre envie d'ouvrir des discussions avec Titan. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ? Titan possède l'argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Qu'est-ce que possède le syndicat fou ? Il a le gouvernement français. Le fermier français veut des pneus à bon prix. Il se fiche de savoir si les pneus viennent de Chine ou d'Inde, et si ces pneus sont subventionnés.

(…) Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d'un euro l'heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin. Dans cinq ans, Michelin ne pourra plus produire de pneus en France. Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers. Titan n'est pas intéressé par l'usine d'Amiens-Nord"
, a déclaré Maurice Taylor Jr, le p-dg de Titan International, dans une lettre adressée à Arnaud Montebourg.

Alors qu'Arnaud Montebourg avait évoqué pudiquement une sortie de Titan de la table des négociations, le courrier du p-dg du fabricant de pneumatiques pour véhicules agricoles est en réalité bien plus direct.




1.Posté par la phrase déshabillée le 24/02/2013 11:34

Il est étonnant que la majorité des traductions aient caviardé la part la plus pertinente de Taylor : A savoir que le gouvernement Français ne mène pas le combat là où il le faudrait. La Chine subventionne ses exportations de pneus sous le regard passifs et complice de l'Europe qui au lieu de se défendre, fait mine de traiter les conséquences d'une politique internationale qu'elle défend par ailleurs. Tout ceci rappelle l'affaire Mittal, où Montebourg et Mittal s'octroyaient des pouvoirs qu'ils n'ont pas pour animer un triste spectacle de marionnette.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com