Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

"Nous tenons les dépenses"

26 Juin 2013
Notez



"Je les (les membres de l’opposition) trouve singulièrement gonflés. Ils n'ont pas de leçon à donner, ils ont mis la France dans une quasi faillite. Là où il y a un énorme mensonge de la part de la droite c'est que contrairement à eux, nous tenons les dépenses. La dépense de l'État a été maîtrisée en 2012, elle sera maîtrisée en 2013.

80 milliards d'euros de déficit en 2013

"Nous tenons les dépenses"
(…) Les recettes sont moins importantes car la croissance dans la zone euro n'a pas été au rendez-vous alors que le budget pour 2013 était établi avec une croissance de 1,7 % par le gouvernement de François Fillon. Nous ferons les ajustements nécessaires, à l'automne au moment de la présentation du budget 2014", a déclaré Pierre Moscovici, le ministre de l'Économie, au micro de RTL.

Il s'exprimait après que Gilles Carrez, président UMP de la commission des Finances de l'Assemblée, ait déclaré que "le déficit public pourrait dépasser 4 % du PIB en 2013, au lieu des 3 % prévus à l'origine". Selon le rapport, le déficit atteindrait 80 milliards d'euros au lieu des 61,6 milliards prévus par la loi de finance. La faute aux recettes fiscales qui seront inférieure d'environ 15 milliards d'euros aux attentes, en raison notamment de recettes de TVA plus faibles qu'attendues. Selon le gouvernement, le déficit atteindrait 3,7 % du Produit intérieur brut (PIB) au lieu des 3 % initialement prévus. Un objectif déjà validé par Bruxelles qui a accordé un délai à la France pour atteindre la limite des 3 %.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com