Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société
ECONOMIE ET SOCIETE

"La France s'est comportée en cigale"

24 Octobre 2012
Notez



"Il faut bien distinguer les responsables de base de la crise des acteurs secondaires. Il n'a pas été assez expliqué que la bulle immobilière américaine a été largement soutenue et encouragée par les pouvoirs publics américains. Bill Clinton puis George Bush ont pris toutes les mesures légales pour faciliter l'octroi de crédit. Voir le plus grand nombre accéder à la propriété était un objectif noble, mais il y avait aussi l'objectif, moins noble cette fois, de doper artificiellement l'économie : jusqu'en 2007, 80 % du surplus de croissance a été engendré par l'immobilier.

"La France s'est comportée en cigale"
(…) Il faut aussi impérativement rétablir la compétitivité de la France qui n'a pas profité de l'ouverture des frontières. La France s'est comportée en cigale. Sans réformes du secteur public, les créanciers de la France pensent qu'il sera difficile d'équilibrer le budget d'ici à 2017 et, en conséquence, d'enrayer la hausse de l'endettement public" , a déclaré Marc Ladreit de La Charrière, p-dg de la holding Fimalac qui détient 50 % de l'agence d'évaluation financière Fitch Ratings, dans une interview accordée au Monde.

"Des investisseurs gèrent des portefeuilles supérieurs au PIB de la France"

Celui-ci s'est toutefois voulu rassurant au sujet de la zone euro qui, selon lui, "survivra à la crise". "Mais des risques importants existent encore", a souligné le financier. "La Banque centrale européenne (BCE) a permis de gagner du temps pour que les États puissent adopter des réformes structurelles" , a-t-il commenté, ajoutant: "À eux d'agir maintenant. Le temps presse".

Quant au rôle des agences de notation dans la crise ? Il botte en touche : "C'est un faux procès. Nous ne sommes que l'une des sources, parmi tant d'autres, de la prise de décision des investisseurs. C'est leur faire injure de dire que nous les aveuglons. N'oublions pas que certains investisseurs gèrent des portefeuilles supérieurs au PIB de la France. Ils savent ce qu'ils font. Ils ont trop fait confiance aux États de la zone euro."



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon






Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com


Mentions légales :

Éditeur : Économie et société - SIREN : 804 336 667 - Siège social : 55 avenue Gambetta 78400 CHATOU - Tél. : 01 75 26 57 97 - Directeur de la publication : Vincent Paes
Hébergeur : SAS OVH - 2 rue Kellermann BP 80157 59100 Roubaix - Tél. : 09 72 10 10 07
Date de création : 3 septembre 2017 - Tous droits réservés (2007-2022)