"C'est notre stratégie dans la voiture électrique qui était visée"

26 Janvier 2011
Notez



Autres articles
"C'est notre stratégie dans la voiture électrique qui était visée"
"Ce qui est visé, c’est notre stratégie dans la voiture électrique. Nous l’avons lancée en 2006 dans le scepticisme le plus total. Aujourd’hui, nous sommes les seuls au monde à fabriquer à la fois la batterie, les moteurs et les chargeurs, à produire l’ensemble du système. Pour nous, c’est la condition pour que la voiture soit abordable. Dans une industrie extrêmement compétitive et mondiale - un marché de 2 000 milliards de dollars- nous attirons forcément l’attention de concurrents et de fournisseurs. Nous avons une avance mondiale sur tous nos concurrents et nous avons déjà lancé la Leaf en 2010. Dès 2012, nous allons être et de loin le plus gros producteur de voitures électriques. Quand un constructeur est en avance technologique, ne soyons pas naïfs, ca intéresse beaucoup de monde.

(…) Nous n’étions pas en contact avec les services de renseignement français mais nous savions qu’il y aurait des tentatives et que nous serions ciblés. C’est inhérent à notre industrie. Les équipes qui travaillent sur la voiture électrique le savent. La batterie, les chargeurs et tous les composants sont sensibles. Nous n’avons pas mis en place un système de contrôle des personnes, mais j’ai rencontré les patrons des "business units" pour les sensibiliser à ce risque. Moi-même, je demande toujours qu’on ne me remette pas de documents écrits. Et je recommande à mes collaborateurs de ne pas faire de diffusions larges. Et, bien sûr, de ne rien laisser trainer
" a déclaré Carlos Ghosn, patron du groupe Renault-Nissan, lors d’une interview accordée au Journal du dimanche.

Une nouvelle affaire Bettencourt ?

L’affaire Renault continue de prendre de l’ampleur. Aujourd’hui, la tension est montée entre la société Renault et les services de renseignement français, chargés de l’enquête préliminaire. Le groupe automobile accuse l la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) d’avoir divulgué à la presse la perquisition qui avait été effectuée à Renault afin de récupérer l’ensemble des affaires des trois salariés incriminés dans l’affaire. "Renault ne sera pas un nouveau Bettencourt. En aucun cas nous ne pouvons subir ce flot continu d'informations et de désinformations dont on se demande à qui cela peut profiter" prévenait, ce matin sur France Info, Me Reinhart, l’avocat de Renault.




1.Posté par clément gauthier le 02/02/2011 02:59


RECHERCHE INVESTISSEUR POUR FABRICATION D'UN PROTOTYPE



DE L'ÉLECTRICITÉ GRATUITE POUR LES PAUVRES ET POUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUE.

VOICI LA SOLUTION: POURQUOI NE PAS SAUVER LA PLANÈTE EN DONNANT AUX GENS LA POSSIBILITÉ D'AVOIR DE L'ÉNERGIE GRATUITE. EN REGARDANT LA VIDÉO VOUS COMPRENDREZ CE QUE JE VEUX DIRE.

EN EFFET, VOUS POUVEZ REGARDER LA DÉMONSTRATION D'UN PROTOTYPE DE CHARGEUR AUTONOME SUR YOUTUBE EN DEMANDANT : ( CHARGEUR AUTONOME DÉCEMBRE 2010 )CLÉMENT GAUTHIER .ABITIBI QUÉBEC, CANADA



OU VOICI LIEN http://www.youtube.com/watch?v=3b_-rF0kkK4

G. F .
RECHERCHES EN HAUTES TECHNOLOGIES &
AÉROSPATIALE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Métaux précieux : pourquoi l’or va rester une opportunité d’investissement La phase économique actuelle est propice… https://t.co/T0xqMT7t5M
Mercredi 25 Avril - 10:04
RT @vincent_paes: Fosun au chevet de Lanvin #luxe https://t.co/2wg23cS0OA
Lundi 23 Avril - 15:18
RT @vincent_paes: Jean Peyrelevade : "Si rien n’est fait, d’ici quinze ou vingt ans, nous serons la nouvelle Grèce de l’Europe"https://t.co…
Lundi 23 Avril - 15:18
RT @vincent_paes: "En se démocratisant, les #Cryptomonnaies gagnent en légitimité" Zoe Brejon (@InvestancePart) https://t.co/wXSVhAUGuD
Lundi 23 Avril - 15:18





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com