Quel avenir pour le diesel ?

9 Octobre 2015
Antoine Balduino
Notez



Alors que la France est le pays d’Europe dans lequel circule le plus de voitures diesel (plus de 60 % selon l’ACEA), le scandale du constructeur allemand ayant tenté de contourner les normes de pollution relance le débat. Certains, même parmi les politiques, réclament sa disparition. Dans ce contexte, Hyperassur et Voitures.com, les comparateurs experts de l’automobile, ont interrogé les consommateurs afin de leur demander leur avis sur le sujet.

Le prix à la pompe : la vraie motivation des acheteurs d’automobiles diesel

51,3 % des répondants au sondage ont expliqué que le prix du gazole est pour eux la première raison de choisir un diesel, 25,6 % ont justifié leur préférence par le fait que ces véhicules consomment moins et 12,8 % ont évoqué le plaisir de conduite. Du côté des réfractaires au diesel, le bruit du moteur semble davantage déranger que la pollution, puisqu’ils sont 28,2 % à évoquer cette première contrainte contre 17,9 % à dénoncer ces véhicules à cause de la pollution qu’ils engendrent.

Le prix du véhicule : l’avantage de l’essence

Ce n’est pas parce que les véhicules essence polluent moins que les automobilistes les choisissent, maisparce qu’ils sont moins coûteux : en effet, 23,1 % des personnes interrogées ont dit choisir les véhicules essence parce qu’ils sont moins chers à l’achat et 17,9 % parce que leur d’entretien est moins onéreux. Mais ces arguments ne font pas le poids face au prix à la pompe, puisque 61,5 % des répondants expliquent que c’est le prix de l’essence qui les empêche de choisir ce carburant.

Les consommateurs mal renseignés sur le degré de pollution des véhicules

A la question « selon vous, quel est le plus polluant entre diesel et essence ? » 41 % ont répondu « le diesel », 7,7 % « l’essence » et 51,3 % « qu’il n’existe pas de différence entre les deux ». Pourtant, même si l’essence produit plus de CO2 que les diesel, le CO2 n’est pas le seul facteur polluant. Les Oxydes d’Azote (NOx) sont extrêmement néfastes et le gazole en rejette bien plus que l’essence.

Les automobilistes méfiants face aux constructeurs

Suite à l’affaire Volkswagen, tous les constructeurs sont suspectés. Pour 69,2 % des internautes, cela est justifié, puisqu’ils sont convaincus que les marques françaises ont également eu recours à la triche. 33,8 % des répondants ont également expliqué que ce scandale aura des conséquences sur leur futur achat automobile tandis que 66,2 % ont répondu que non, puisqu’avant cette affaire, ils ne faisaient déjà pas confiance aux constructeurs.

L’électrique, une solution pour l’avenir

Alors que 15,4 % des répondants restent des adeptes du diesel, 20,5 % pensent que l’essence est à privilégier pour l’avenir et 64,1 % misent sur l’électrique, alors que les voitures de ce type représentent toujours moins de 1 % des ventes de voitures neuves aujourd’hui.
 


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com