L’Irlande sort la tête de l’eau

5 Novembre 2012
Notez



Après un sommet d’urgence, l'Union européenne accordé en novembre 2010 une aide financière de 90 milliards d’euros à l'Irlande. Les banques devaient recevoir 20 à 40 milliards d'euros au maximum. En échange, le gouvernement irlandais s’était engagé à un plan de redressement des finances publiques. Le taux d'imposition des sociétés devait être revu à la hausse. Fixé à 12,5 %, il correspondait à moins de la moitié du taux moyen appliqué actuellement dans l'Union européenne.

L’Irlande sort la tête de l’eau
Deux ans plus tard, quelle est la situation ? Toujours pas glorieuse. La crise a considérablement affaibli le pays que l’on appelait au début des années 2000, le tigre celtique. Aujourd’hui, il ressemble plutôt à un petit chat. Révolue l'époque où la croissance moyenne du pays s'établissait à plus de 5 % par an. La banque centrale vise désormais des chiffres beaucoup plus modestes : 0,5 % pour 2012 et 1,7 % pour 2013.

Une meilleure compétitivité

Néanmoins, la situation n’est plus si catastrophique. La Banque centrale européenne a jugé que, ces cinq dernières années, l'Irlande a enregistré un gain d'environ 18 % en matière de compétitivité relativement aux autres pays de la zone euro. Calculée en heures travaillées par personne, la productivité irlandaise dépasse, en 2011, de 28 % celle de la moyenne de l'Union. Une tendance confirmée par le classement « Doing business » de la Banque mondiale. L'Irlande est classée au 15 e rang et figure au premier rand des pays de la zone euro.

Autre raison d’espérer : la relative bonne santé des banques irlandaises. Ainsi, le sauvetage d’Anglo Irish Bank par Dublin devrait coûter moins cher que prévu initialement : 25 milliards d’euros contre de 29 à 34 milliards d’euros lors des dernières estimations. La banque a été rebaptisée Irish Bank Resolution Corporation (IBRC), après sa fusion avec Irish Nationwide Building Society (INBS). IBRC a ramené en 2011 sa perte nette à 884 millions d'euros, contre une perte record de 17,7 milliards en 2010.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Croissance, confiance, mais pas de complaisance Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme… https://t.co/7c78jYZcFH
Jeudi 14 Décembre - 17:08
2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions Les prévisions de croissance pour 2018 e… https://t.co/DJ7vYtcKbe
Jeudi 14 Décembre - 17:08
L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com