Fruits et légumes : une crise sans fin

22 Août 2011
Notez



Les années passent, le constat est le même. L’agriculture française est en crise, les arboriculteurs en tête. Il y a deux ans, leurs revenus avaient reculé de près de 45 %. En 2011, la situation devrait être encore plus catastrophique selon la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricole). "Les producteurs sont au bord de l'asphyxie" commente la fédération dans un de ses communiqués.

Des prix en forte baisse

Fruits et légumes : une crise sans fin
Le prix des fruits et légumes d’été sont inférieurs de 15 % à 45 % à la moyenne des cinq dernières années, selon l’AFP. La crise que traverse le secteur est à la fois lié à des raisons structurelles et conjoncturelles :

- défaut de compétitivité au sein de l'UE,
- prix tirés à la baisse par la grande distribution et la concurrence,
- les consommateurs mangent moins de fruits et légumes frais,
- l'onde de choc de la crise sanitaire de l'E. Coli.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Croissance, confiance, mais pas de complaisance Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme… https://t.co/7c78jYZcFH
Jeudi 14 Décembre - 17:08
2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions Les prévisions de croissance pour 2018 e… https://t.co/DJ7vYtcKbe
Jeudi 14 Décembre - 17:08
L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com