61 % des enfants de moins de trois ans sont principalement gardés par leurs parents

31 Octobre 2014
Antoine Balduino
Notez



La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie les premiers résultats de l’enquête, menée à la fin 2013, sur les modes de garde et d’accueil des jeunes enfants. Comme dans les éditions de 2002 et 2007, cette étude témoigne de la grande diversité des intervenants et des organisations mobilisés par les familles pour s’occuper de leurs plus jeunes enfants. Depuis dix ans, le recours à une assistante maternelle ou à une crèche augmente.

68% des enfants sont gardés au moins une fois dans la semaine par un autre intervenant

En 2013, 61 % des enfants de moins de trois ans sont principalement gardés par leurs parents en semaine dans la journée, contre 70% en 2002. Et dans la moitié des cas, ces derniers sollicitent au moins une fois un tiers pour prendre le relais comme les grands-parents, une assistante maternelle ou encore un établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE). Au total, ce sont 68 % des enfants qui sont gardés au moins une fois dans la semaine par un autre intervenant.

Cette diminution du rôle des parents dans la garde principale des enfants s’accompagne d’un plus grand recours aux modes d’accueil extérieurs à la famille. Ainsi, en 2013, 32% des enfants sont confiés la majeure partie du temps à une assistante maternelle ou un EAJE, contre 22% en 2002. Cette évolution permet notamment d’accompagner les femmes, mères d’un enfant de moins de trois ans, dans un accès croissant à l’emploi : 59 % d’entre elles travaillent en 2013, contre 55 % dix ans plus tôt.

Hausse de l'activité féminine

​Autre constat de l’étude, l’accueil à titre principal hors du foyer augmente même lorsque l’un des deux parents ne travaille pas à temps complet ou dans le cas de familles monoparentales, ce qui traduit une diffusion progressive de ce modèle. Enfin, lorsque les enfants sont gardés par leurs parents, ils le sont le plus souvent par la mère seule, mais la présence du père seul ou avec la mère augmente de 9 points entre 2002 et 2013. Cette tendance reflète la hausse de l'activité féminine ainsi que de possibles modifications de comportements au sein des couples.


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com