Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Quelles sont les étapes de la cession de pme ?

30 Mars 2022
Rémi Lepage
Notez

Les cessions de pme sont fréquentes de nos jours, pour de nombreuses raisons. Découvrez dans cet article les différentes étapes à respecter.



Retraite, problèmes de santé, il existe une multitude de raison pour lesquelles un propriétaire peut décider de céder son entreprise à une tierce personne, physique ou morale. Lorsque cela arrive, pour que la cession se déroule comme il se doit, il existe un certain nombre d’étapes à respecter. Découvrez-les dans les détails à travers cet article.

La préparation de la cession de pme


La cession de pme n’est pas une chose qui se fait sur un coup de tête. Elle nécessite une phase de préparation qui prend généralement entre 3 et 5 ans. Cette préparation se fait en 4 grandes étapes. D’abord, vous avez la préparation psychologique. Généralement, le cédant est le propriétaire fondateur de la structure. Ce dernier y a consacré toute sa vie et son énergie. De ce fait, il est difficile pour lui de s’en séparer. C’est pour cette raison que cette phase est importante, car elle facilitera non seulement l’acte de transmission, mais aussi les négociations avec les repreneurs potentiels.

Ensuite, vous retrouvez la phase de toilettage des comptes de l’entreprise. À ce niveau, il est recommandé de faire appel à un professionnel des chiffres comme l’expert-comptable. Par ailleurs, le cédant doit valoriser l’entreprise pour qu’elle soit vendue à un prix adéquat. Pour cela, il existe des méthodes de valorisation très efficaces. Enfin, il est important d’élaborer un dossier de présentation de la structure.

La recherche du repreneur

La recherche de preneur est l’une des étapes les plus importantes et les plus délicates dans le processus de cession d’une pme. À cet effet, le cédant peut trouver un repreneur pour son entreprise dans sa famille, parmi ses proches, ou même parmi ses concurrents. Il est également tout à fait possible de la céder à l’un des salariés de l’entreprise. Ces derniers sont souvent les mieux placés pour reprendre et pérenniser l’activité.

Par ailleurs, l’un des enjeux de cette étape est la confidentialité. En effet, il est important pour le cédant d’agir en toute discrétion, pour éviter de nuire aux négociations ultérieures. Il est là aussi recommandé de se tourner vers des intermédiaires spécialisés. Ceux-ci, d’une part aideront dans la recherche de la perle rare, et d’autre part assureront la confidentialité des parties.

La transmission

Cette phase débute souvent quand un potentiel repreneur manifeste son intention de racheter la société et souhaite entamer les négociations. À ce niveau, il est conseillé aux deux parties de faire recours à des conseillers juridiques et financiers. Ainsi, la transmission se passera dans les meilleures conditions.

À travers un travail de vérification, l’acheteur contrôle l’exactitude de toutes les informations concernant l’entreprise. Il va également réaliser une analyse plus approfondie de cette dernière, afin de mettre en lumière certains éléments problématiques. Il s’agit entre autres de membres du personnel en maladie de longue durée, conflits avec certains clients ou fournisseurs, etc. Cette phase s’achève par la signature d’une convention de cession par les deux parties.

L’après-cession

Il arrive régulièrement que pour faciliter la transition, le cédant s’engage contractuellement à rester actif dans l’entreprise, durant une certaine période. Cette présence est importante non seulement pour rassurer le repreneur, mais aussi pour permettre au personnel en place de s’habituer progressivement à leur nouveau patron.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon






Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com


Mentions légales :

Éditeur : Économie et société - SIREN : 804 336 667 - Siège social : 55 avenue Gambetta 78400 CHATOU - Tél. : 01 75 26 57 97 - Directeur de la publication : Vincent Paes
Hébergeur : SAS OVH - 2 rue Kellermann BP 80157 59100 Roubaix - Tél. : 09 72 10 10 07
Date de création : 3 septembre 2017 - Tous droits réservés (2007-2022)