Pourquoi le chômage ne va pas baisser

26 Avril 2011
Notez



Pourquoi le chômage ne va pas baisser
Depuis 2010, le taux de chômage en France est coincé autour des 10 % et n’arrive pas à passer sous la barre des 9,5 %. Le retour de la croissance ne suffit donc pas à faire retomber le chômage. Pourtant, en Allemagne, il ne cesse de descendre. Entre janvier 2010 et février 2011, il est ainsi passé de 7,3 à 6,3 %. Que pensez de ces chiffres ? L’économie française est-elle si mauvaise que ça ? On entend souvent parler du modèle allemand : plus compétitif et plus productif.

Pourtant, ce différentiel s’explique majoritairement par une autre variable : la population active. La population active se définit comme l'ensemble des personnes en âge de travailler qui sont disponibles sur le marché du travail (qu'elles aient un emploi (population active occupée) ou qu'elles soient au chômage (population active inoccupée). Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), la population active est définie comme l'ensemble des personnes ayant entre 16 et 64 ans et qui ont travaillé non bénévolement durant une semaine de référence.

110 000 nouveaux actifs par an

Alors qu’en France cette population augmente fortement, elle commence à diminuer Outre-Rhin. Ainsi, les projections de l'Insee font état d'une forte augmentation de la population active d'ici à 2025, puis à partir de 2035. Les projections de l'Insee font état d'une augmentation de la population active qui ne se dément pas jusqu'en 2060.

Conséquence de la dynamique démographique de l'Hexagone, le nombre d'actifs atteindra 30,1 millions en 2030 et 31,2 millions en 2060 en France métropolitaine, soit 2,85 millions de plus qu'en 2010, indiquent les chiffres de l'Insee publiés aujourd'hui. En revanche, quel que soit le scénario, le rapport entre le nombre des actifs et celui des inactifs restera inchangé : autour de 1,4 à 1,6 actif pour un inactif en 2060, contre 2,1 en 2010.

Une situation avantageuse à moyen terme

Malheureusement pour la France, cette hausse de la population active va fortement compliquer la lutte contre le chômage. C’est pourquoi, il est fort probable que le chômage français reste à ce niveau pendant encore une longue période.

Car, dans un premier temps, le marché du travail risque de ne pas pouvoir absorber l'arrivée de ces nouveaux actifs. Mais, à moyen terme, une hausse de la population active est une bonne chose : les capacités de production vont augmenter, la consommation aussi. Résultat, la croissance devrait être plus forte et les créations d'emplois plus nombreuses.

En attendant, apprenez l’Allemand…

D’ici là, travaillez bien votre Allemand, cela pourrait vous servir. En effet, en Allemagne, la situation est complètement opposée. Le pays devrait voir sa population âgée de 20 à 60 ans chuter de 15 millions de personnes d'ici à 2050, selon l'Office fédéral des statistiques. Des chiffres qui aideront à faire baisser le chômage sur le court terme mais qui ouvrent de nombreuses interrogations quant au futur de l’économie allemande. Il se pourrait donc bien que l’Allemagne soit contrainte d’importer de la main d’œuvre française pour faire face à une population déclinante.




1.Posté par gdm le 29/04/2011 12:16

@Vincent Paes
L'OCDE, dans l'un de ses rapports, affirme que la cause du chômage français est l'accumulation des obstacles au droit de travailler. En effet, la liste de ces interdictions de travailler est bien longue.

2.Posté par Economie et société le 29/04/2011 12:46

Bonjour,

Qu'entendez vous par obstacles au droit de travailler ? Qui interdit-on de travailler ?

3.Posté par gdm le 29/04/2011 13:42

@Vincent Paes
quelques obstacles au droit de travailler:
1. le smic interdit de travailler à ceux dont la productivité est inférieur au smic. En particulier, les jeunes, les vieux, les étrangers, les handicapés légers, certaines femmes.
2. les restriction au licenciement sont des freins à l'embauche.
3. plus généralement, toute obligation de l'employeur au salarié augmente le coût du salarié. Et ce coût de l'emploi freine l'emploi.
4. La rigidité des horaires
5. Un contrat convenu entre un salarié et son employeur n'est pas valable, sauf s'il est conforme au droit du travail. L'Etat viole la liberté des contrats.
6. le client d'un travailleur indépendant risque qu'un tribunal requalifie sa prestation en travail salarié.
7. Le monopole de la Sécu est la première cause du chômage. Un smicard qui reçoit 1000 euros net débourse 950 euros de charges sociales, versées par son employeur. Il existe des assurance-santé et assurance-retraite moins chères dans les pays voisins.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Nos chers ascenseurs Quel est le moyen de transport le plus utilisé en France ? La voiture ? Non. Le trai… https://t.co/Wpu4axgqzX
Jeudi 18 Janvier - 15:49
Robo advisor : quand l'humain rencontre le robot Inspirés par le succès de leurs homologues américains, les robo ad… https://t.co/LgREeshQld
Jeudi 11 Janvier - 15:55
88 % des directeurs envisagent des augmentations Bon à savoir avant les entretiens annuels d’évaluation : 88 % des… https://t.co/R2p3htB9bX
Mercredi 10 Janvier - 12:43
2018 : croissance et normalisatin monétaire 2017 s’achève sur la confirmation de la bonne santé de l’économie mondi… https://t.co/3qoNLjvCi1
Mercredi 10 Janvier - 12:28



2018 : croissance et normalisation monétaire

10/01/2018 - Emmnauel Auboyneau et Xavier D'Ornellas

Politique monétaire : la fin d'une décennie d'illusions

19/12/2017 - Emmanuel Auboyneau et xavier d'Ornellas

Croissance, confiance, mais pas de complaisance

14/12/2017 - Christophe Morel


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com