Marchés boursiers : le calme avant la tempête

19 Mai 2015
Nicolas Chéron
Notez



Les marchés actions ont débuté dans le vert ce matin dans le sillage du nouveau record historique du SP500 vendredi en cours de clôture porté par le repli du dollar américain. Toutefois, les indices européens peinent à prendre une direction claire alors que le rebond du pétrole et de l’euro continuent de peser à court terme et qu’une énième semaine de négociations entre la Grèce et ses créanciers débute.

Tensions sur le marché obligataire

Parallèlement, les opérateurs gardent les yeux rivés sur le marché obligataire. Alors que les taux Bund et Oat s’étaient détendus en fin de semaine passée, ces dernières remontent ce matin. Cette tension devrait continuer de perdurer jusqu’aux rendez-vous clé de cette semaine, FOMC mercredi et conférence de presse de Mario Draghi jeudi à 14H30. En effet, les récentes statistiques européennes et américaines ont accentué les spéculations sur un amoindrissement du programme d’assouplissement quantitatif européen d’une part et le report d’une hausse de taux aux USA d’autre part.

Toutefois, les banques centrales en question devraient réaffirmer leurs positions en la matière ce qui pourrait apporter de la visibilité aux opérateurs et permettre aux marchés de reprendre des biais directionnels.

L'or, grand gagnant de ce début d'année

Profitant des regains de tension avec la Grèce, de la baisse du dollar et des perspectives haussières d’inflation en zone euro, l’or ressort comme un des gagnants de ce début d’année avec une performance proche de 5 %. Les cours du métal jaune étaient enfermés dans un canal horizontal de consolidation et tentent depuis jeudi dernier de s’extraire à la hausse avec pour objectif théorique à 1270 USD (invalidation en cas de retour rapide sous 1210). Pour profiter de ces opportunités, le trading en ligne  est la meilleure solution
 

Une paire euro/dollar volatile

Sur le front des matières premières toujours, le pétrole garde le cap et parvient à rester ancré dans un canal haussier matérialisant sa tendance. Tant que ce dernier tiendra, les acheteurs auront la main. Et inversement.

Qui dit BCE dit également que la paire EURUSD pourrait être très volatile cette semaine. La monnaie unique a profité récemment de bons chiffres  économiques, notamment la remontée de l’inflation et s’inscrit dans une tendance haussière depuis 2 mois. Nous arrivons à la croisée des chemins, 1.15, soit 50% de retracement de la dernière phase baissière, de 1.25 à 1.05. La BCE devrait nous permettre de trancher la situation..

A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est responsable du département recherche chez CMC Markets France.


Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com