Les enjeux de la Bolivie d’aujourd’hui

31 Mars 2009
Propos recueillis par Nadya Masidlover
Notez



Les enjeux de la Bolivie d’aujourd’hui
Entretien avec Guillermo Hillcoat, maître de conférences à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et spécialiste de l’Amérique Latine.

Economie et société : Champion des coups d’état en Amérique Latine, quelle est l’origine de l’instabilité sociopolitique de la Bolivie ?

Les enjeux de la Bolivie d’aujourd’hui
Guillermo Hillcoat : La Bolivie souffre d’une fracture sociale et ethnique profonde qui n’a jamais été dépassée. La population est composée à 85% d’amérindiens et le pays ne s’est jamais remis de la colonisation qui a cassé la dynamique locale existante. Après trois siècles de colonisation et deux siècles d’indépendance, cette population indigène n’a pas réellement accédé au pouvoir jusqu’à l’élection Evo Morales, le président actuel.

Economie et société : Quelle est la marge de manœuvre du président Morales pour ramener la Bolivie vers de nouveaux horizons ?

G. H : Morales est arrivé avec une légitimité très forte. Après une crise aigue en 2005, il est arrivé au pouvoir avec 50 % des votes. Aucun parti politique avant celui de Morales a réussi à récolter plus de 20 % des voix. Dès son arrivée au pouvoir, Morales a renégocié les contrats d’exploitation des ressources naturels avec les entreprises étrangères implantées en Bolivie pour augmenter les revenus fiscaux. Ceci lui a donné un levier pour mettre en œuvre son programme politique.

Mais la Bolivie reste la Bolivie : un pays traditionnellement dépendant de ressources naturelles avec des finances qui restent fragiles et surtout une gouvernance difficile. Il existe aussi un risque de problèmes diplomatiques car les relations entre Morales et les États Unis ont déjà conduit au non-renouvèlement de l’accord de commerce préférentiel entre les deux pays.

Economie et société : La quasi-totalité des exportations boliviennes sont composées de matières premières. Quels sont les risques d’une telle dépendance pour l’économie bolivienne ?

G. H : C’est un problème, non seulement pour le gouvernement de Morales, mais pour les gouvernements de tous les pays qui détiennent des ressources naturelles. Mais c’est aussi une chance, encore faut-il qu’une partie de ces revenus soit contenue dans un fond intergénérationnel pour éviter que la monnaie nationale s’apprécie, ce qui découragerait les autres activités commerciales. La diversification reste essentielle pour protéger le pays contre des chocs externes tels qu’une baisse du prix de gaz.

Pour en savoir plus sur le sujet, lisez également "Bolivie : la future Arabie Saoudite du lithium ?


Propos recueillis par Nadya Masidlover

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Croissance, confiance, mais pas de complaisance Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme… https://t.co/7c78jYZcFH
Jeudi 14 Décembre - 17:08
2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions Les prévisions de croissance pour 2018 e… https://t.co/DJ7vYtcKbe
Jeudi 14 Décembre - 17:08
L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com