Les Français rêvent de faire une pause dans leur vie professionnelle

10 Octobre 2017
Antoine Balduino
Notez



Selon l’étude menée par Azimo, 81 % des Français rêvent de prendre une année sabbatique ou en ont déjà pris une au moins une fois dans leur vie. L’âge idéal pour réaliser ce break de longue durée se situerait entre 25 et 44 ans (pour plus de 42 % des personnes interrogées). Si la principale motivation demeure à 43 % l’envie d’explorer le monde, 19 % des sondés souhaitent simplement « faire une pause » dans leur carrière professionnelle. Le travail à distance depuis un pays étranger apparaît par ailleurs comme une solution envisageable pour 74 % des Français.

Le rêve de l'année sabbatique

Les Européens sont de plus en plus nombreux à être partis ou à vouloir quitter leur pays d’origine pour une longue durée ou une année sabbatique à l’étranger. Cette pratique, courante aux États-Unis, s’est répandue depuis quelques années en Europe et notamment en France. Longtemps considérée comme une pratique réservée aux plus jeunes et surtout aux étudiants, le congé sabbatique pour adulte s’impose peu à peu dans les mentalités. La nouvelle étude menée par Azimo nous éclaire sur les raisons de ce phénomène.
   
L'étude a été menée par Censuswide pour Azimo sur un panel de plus de 5 000 Européens de France, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni. Parmi plus de 1250 Français interrogés, 46 % ont déjà pris un congé sabbatique à l’étranger dans leur vie. Des résultats moindres qu’en Espagne (54 %), mais supérieurs à ceux de l’Allemagne (41 %) et du Royaume-Uni (40 %). Pour 35 % des répondants (et 38% au niveau européen), cela reste un rêve à accomplir ! En outre, pour 57 % des sondés français, la période idéale pour réaliser cette année de césure se situe entre 25 et 44 ans : un résultat qui peut surprendre. En effet, l'année sabbatique - ou le Gap Year comme on le nomme au Royaume-Uni - est traditionnellement une pratique que l’on pense réservée aux plus jeunes et notamment aux étudiants. Preuve que les mentalités évoluent mais surtout que les Français, et plus généralement les Européens, sont dorénavant plus ouverts sur le monde et davantage en quête de mobilité et d’une certaine liberté.
 
 
 

Construire un avenir ailleurs

Les résultats suivants vont dans ce sens : outre la simple envie de découvrir le monde (43 %) ou le fait d’avoir toujours été un rêve pour beaucoup d’entre eux (21 %), partir en étant plus âgé s’explique aussi par la baisse des responsabilités parentales (37 %) ou encore une stabilité financière (39 %) et une carrière établie (30 %). Enfin, 20 % des sondés ont souhaité tout bonnement « faire un break » dans leur carrière. L’étude montre enfin que certains seraient même prêts à changer de vie pour se construire un avenir ailleurs et travailler à distance puisque 74 % estiment ce style de vie « confortable » ou « très confortable ».
   
Michael Kent, cofondateur et PDG d’Azimo, service de transfert d’argent en ligne, déclare : « Ces chiffres nous confortent dans l’idée que les Européens sont aujourd’hui plus que jamais enclins à la mobilité et en quête d’une certaine liberté dans leur vie personnelle et professionnelle. En tant qu’entreprise britannique multiculturelle - 80 % des salariés d'Azimo ne sont pas nés britanniques - nous les soutenons et nous engageons à aider ces personnes désireuses de voyager en leur évitant les inconvénients des transferts d’argent grâce à un service de qualité et à moindre coût. » 


Tags : Traval, Vacances
Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Croissance, confiance, mais pas de complaisance Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme… https://t.co/7c78jYZcFH
Jeudi 14 Décembre - 17:08
2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions Les prévisions de croissance pour 2018 e… https://t.co/DJ7vYtcKbe
Jeudi 14 Décembre - 17:08
L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com