Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société

ECONOMIE ET SOCIETE

La confiance des dirigeants d'ETI en l'économie française poursuit sa remontée

16 Mai 2019
Antoine Balduino
Notez

Une progression de 22 points depuis la chute de janvier.



La Banque Palatine, banque des ETI, de leurs dirigeants et banque privée (Groupe BPCE), présente les résultats de son Observatoire mensuel des PME-ETI, réalisé par OpinionWay et en collaboration avec Challenges, entre le 18 avril et le 3 mai auprès de 301 dirigeants d'entreprise (CA de 15 à 500 millions d'euros).

Poursuite des réformes structurelles annoncées

Pour Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine : « La confiance des dirigeants d'ETI dans l'économie française poursuit sa progression depuis le début de l'année traduisant, à mon sens, un soulagement quant à la volonté de l'exécutif de poursuivre les réformes structurelles annoncées. Il semblerait que le bilan du Grand Débat, malgré les incertitudes autour de la réduction des niches fiscales des entreprises, ait pu les rassurer. Ainsi, 70 % d'entre eux pensent que la situation est propice à l'investissement. En ce qui concerne la question du mois, le sondage montre que la cybersécurité devient une préoccupation stratégique pour les patrons d'ETI mais que l'effort de sensibilisation au risque cyber doit être maintenu, effort auquel leur partenaire, notamment bancaire, peut et doit contribuer ».
 
Réalisée au moment du bilan du Grand Débat national, l'édition de mai de l'Observatoire fait état d'une stabilité de l'indice global Investissements Palatine – OpinionWay (118 points) depuis le début de l'année, dans un contexte de regain de confiance des dirigeants de PME et ETI. Pour les six prochains mois, 72 % des répondants se disent confiants en l'économie française et 68 % en l'économie mondiale (+4 points vs avril 2019 dans les deux cas). 81 % des dirigeants sont optimistes quant à l'activité de leur entreprise.
Le rebond marqué  de la confiance en l'économie française depuis sa chute à 50 % en janvier dernier peut s'expliquer par la relative faiblesse de l'impact réel des perturbations liées au mouvement « gilets jaunes » par rapport à son retentissement médiatique. Toutefois, si les indicateurs de confiance évoluent positivement, leur niveau est loin de l'optimisme de la première année du quinquennat.
 
La tendance à la stabilité concerne aussi les prévisions d'activité des dirigeants de PME-ETI. S'ils sont moins nombreux à tabler sur une croissance de leur chiffre d'affaires en 2019, plus de la moitié (57 %, +8 points vs avril 2019 et +18 points par rapport à mai 2018) anticipe désormais une activité stable. Après un bond en avril dernier, seulement 14 % des entreprises envisagent de recruter dans les six mois, au plus bas depuis octobre 2016, la majorité (81 %) préférant maintenir leur masse salariale.

Cybersécurité, un risque identifié par les PME et ETI mais peu passent à l'action

Interrogés sur leurs actions en matière de cybersécurité, les dirigeants de PME-ETI ont globalement conscience des risques : un peu plus de la moitié considèrent être plutôt exposés, et pour 74 % d'entre eux, il s'agit d'un enjeu important. Si le budget alloué entre 2018 et 2019 à la cybersécurité varie peu pour 85 %, il pourrait augmenter cette année dans 11 % des cas. Peu d'entreprises (15 % de l'ensemble et 39 % parmi les entreprises dont la cybersécurité est un enjeu stratégique) ont opté pour une cyber-assurance.


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com