L'humilité: le remède contre le mauvais leadership

27 Août 2018
Notez

Les premières recherches soulignent l'importance de l'humilité chez les dirigeants



La sagesse populaire dit qu‘un leader est quelqu'un qui fait preuve de confiance et de charisme parce qu'il semble intelligent, intéressant et engageant. Cependant, ces types de dirigeants peuvent faire des ravages pour leur entreprise. Un nombre croissant de recherches suggère que l'humilité est une qualité beaucoup plus importante dans un leader que le charisme.
 

Charisme

L'humilité: le remède contre le mauvais leadership
Les organisations ont tendance à favoriser les gens qui « semblent être » des leaders. Les personnes qui sont autopromotionnelles, intéressantes et politiquement avisées obtiennent plus facilement une promotion. Ces dirigeants savent bien ce qu'il faut pour prendre de l'avance et se faire remarquer, et ils s'adressent stratégiquement à des auditoires qui peuvent leur garantir le pouvoir, l'influence, le statut ou l'accès aux ressources.
 
Le charisme définit une personnalité charmante, captivante et agréable. Il est toutefois difficile de la définir avec précision. Nous sommes naturellement attirés par les personnes charismatiques parce que nous nous sentons bien en leur présence. Cependant, les personnes charismatiques ont tendance à surestimer leur opinion d’elles-mêmes et de leurs compétences. Ils ont également tendance à être plus autopromotionnels que d'autres. Trop de charisme peut rendre un leader inefficace, car leur caractère narcissique peut faire éloigner ceux qui travaillent sous leur direction.
 
Le charisme est une arme à double tranchant. S’il y en a trop peu, il est difficile de convaincre les membres de l'équipe de soutenir votre vision. S’il y en a trop, les membres de l'équipe manquent de soutien et deviennent désengagés. Le rapport entre charisme et narcissisme signifie que le charme peut se transformer facilement en arrogance et autoritarisme. D'autre part, l'humilité est d'une importance vitale pour garantir la stabilité et l'engagement au sein des équipes. L'une des études les plus célèbres  portant sur le sujet analyse le succès de 11 entreprises performantes. Les leaders des entreprises les plus performantes avaient deux points en commun : ils étaient farouchement compétitifs, mais personnellement humbles.
 

Respect

L'humilité est un sujet relativement nouveau dans le contexte du leadership et de l'efficacité organisationnelle, principalement parce que les leaders humbles ne se font pas remarquer de la foule. Des recherches préliminaires sur le sujet montrent qu'un leader humble inspire la collaboration et suscite le respect des membres de son équipe. Ils créent également des environnements de travail d’un niveau de satisfaction et productivité plus élevé. Bien que le sujet soit relativement nouveau, des demandes valides existent déjà pour trouver des méthodes d‘analyse. Les premières recherches montrent que les compétences suivantes témoignent d'humilité: modestie, sincérité, réceptivité aux commentaires, reconnaissance des autres, niveau faible d'arrogance et de narcissisme.
  
Il y a de bonnes nouvelles pour ceux qui ne sont pas naturellement humbles : la recherche  suggère que juste en montrant des signes d'humilité, des chefs trop charismatiques peuvent compenser les qualités qui les rendent antipathique. Une dose d'humilité peut rendre un patron narcissique plus accessible, agréable et réceptif aux commentaires. « L'humilité a la capacité de compenser les effets potentiellement nocifs du narcissisme, ce qui peut conduire à des résultats positifs pour l'organisation », explique Dena Rhodes, consultant en recherche pour Hogan Assessments. « Cela suggère que les individus peuvent toujours avoir une identité narcissique et être efficace en tant que leader, tant qu'ils ont une réputation humble. »
 
La bonne nouvelle est que même les leaders les plus arrogants peuvent accroître leur efficacité en faisant preuve d'humilité, même si ce n'est pas tout à fait authentique. Voici quelques conseils pour éviter les pièges du charisme :
 
1. Mettez l'accent sur les autres : faites un effort pour reconnaître le travail des membres de l'équipe et des subordonnés.
2. Approfondissez la conscience de soi : essayez sans cesse de comprendre vos limites et montrer une volonté de reconnaître vos erreurs
3. Soyez ouvert aux commentaires: un signe clé de l'humilité est d’être « coachable », ce qui signifie vous ouvrir à la critique et accepter que votre chemin n'est pas le seul moyen
4. Vérifiez votre sens d’autorité : faites des efforts pour gagner le respect de vos collègues, ne supposez pas que vous y avez automatiquement le droit
5. Faites attention à vos comportements d'autopromotion: concentrez-vous sur le fait d'essayer de vous entendre plutôt que d'aller de l'avant



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Comment améliorer la satisfaction client ? À une époque où tous les services sont notés… https://t.co/IGeJKHkjdl
Samedi 15 Septembre - 09:01
L'économie mondiale va bien... malgré tout L’économie mondiale aborde cette rentrée de septembre sur une note posit… https://t.co/f5IeZLWxsa
Vendredi 14 Septembre - 15:11
RT @vincent_paes: Les ambitions de @RocheBobois à l'international https://t.co/Aogt5tNNAM #IPO
Vendredi 7 Septembre - 15:38
RT @vincent_paes: Entretien avec @Paul_F_Fournier : @Bpifrance va massivement soutenir la #deeptech ! https://t.co/MPsUGufFfy
Vendredi 7 Septembre - 15:38





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com