Hugo Chavez, un dictateur en puissance ?

17 Février 2009
Notez



Autres articles
Hugo Chavez, un dictateur en puissance ?
"Longue vie à la révolution" s’est exclamé, dimanche soir, Hugo Chavez du haut de son balcon. Mais, en réalité, c’est d’une bien triste révolution qu’il s’agit. Car, ça y est, c’est fait, le président vénézuélien pourra désormais se présenter autant de fois qu’il le désirera. Après un premier échec en 2007, il a retenté le coup et est finalement parvenu à ses fins. En effet, il vient d’obtenir dimanche la levée, via un référendum, de toute limitation au nombre de mandats présidentiels consécutifs. Est-ce donc cela écouter la voix du peuple ?

Selon les résultats publiés par le Conseil national électoral, 54 % des électeurs ont approuvé lors du référendum organisé dimanche la suppression d'un amendement constitutionnel qui limitait à deux le nombre de mandats. En 2012, il pourra donc se présenter pour briguer un troisième mandat. Dans son discours, il a déclaré qu'il mettrait en place de nouvelles mesures pour lutter contre la criminalité et la corruption, deux phénomènes qui ont entamé sa popularité.

Il avait en effet réclamé cette réforme en arguant qu’il avait encore besoin d’une dizaine d’année pour mettre à bien son programme. Mais, pour l’opposition, le gouvernement ne lutte pas contre la corruption. Au contraire, il l’entretient. Hugo Chavez profite de la manne pétrolière pour mettre en place de grands rassemblements et acheter le peuple. Pour autant, le président vénézuélien ne propose pas de réponses structurelles aux problèmes de fond du pays. De plus, qui est-il pour être irremplaçable ? Est-il le seul à pouvoir mettre en place une telle politique ? Ce n’est donc par hasard qu’Hugo Chavez a reçu les félicitations de Fidel Castro pour sa victoire "incommensurable".

Mais, malgré ces résultats, 2009 s’annoncent plus compliquée. Avec un baril à moins de 40 dollars, les marges de manœuvre s’amenuisent pour Hugo Chavez. Et s’il veut continuer à tenir ses promesses, il devra mettre en place des réformes structurelles qui tiennent la route et non lancer des pétrodollars à tout va sans penser au lendemain. Espérons donc que d’ici 2012 le peuple vénézuélien se réveille et voit la réelle nature de leur président.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com