Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Fiscalité en Andorre : taxe d'habitation, foncière, impôt sur le revenu...

4 Août 2021
Rémi Lepage
Notez



Dans la principauté d'Andorre, un système d'imposition et de taxation avantageux et strict est appliqué. En effet, la fiscalité en Andorre est considérée comme une des plus favorables d'Europe pour ses résidents aisés. En toute transparence, découvrez sans plus attendre les grandes lignes de ce système de taxes et d'impôts.



Taxe d’habitation et taxe foncière


Comme tous les citoyens résidant en Andorre doivent payer une taxe d'habitation, le montant de cet impôt dépend du lieu où le contribuable réside. En effet, il existe deux zones d'imposition pour l'Andorre. La première zone correspond à toutes les communes à l'exception de la capitale située à Andorre-la-Vieille. La seconde zone d'imposition concerne spécifiquement la ville principale d'Andorre, Andorre-la-Vieille. Pour bénéficier de ce régime d'imposition, il faut avoir un domicile fiscal en Andorre-la-Vieille.



Pour profiter pleinement de cette principauté, vous pouvez aussi choisir de faire du holding en Andorre, qui est plus avantageux que dans de nombreux autres États européens.



Si vous décidez de séjourner et d'habiter à Andorre-la-Vieille, vous devez ensuite vous acquitter d'une taxe municipale sur les logements (TMAL). Cet impôt donne la possibilité aux habitants de bénéficier des services municipaux notamment l'entretien des espaces verts, la collecte des ordures ménagères, le ramassage des déchets...



L'Andorre est un pays à l'économie tournée vers l'exportation. De ce fait, la principale source de revenus de l'Etat provient du tourisme. Ainsi, vous devrez payer une taxe sur les locations touristiques (TOT) pour tout logement appartenant à un particulier situé dans le pays durant plus de 6 mois par année. Cette taxe n'est pas applicable aux résidents permanents.

Le montant de la taxe d'habitation est établi en fonction du logement (la taxe sur les propriétés bâties, la taxe foncière sur les propriétés non bâties, la taxe sur les installations classées pour la protection de l'environnement, la taxe sur les installations de production d'énergie).



La taxe foncière est calculée en fonction de la valeur locative du logement. Ainsi, si votre logement a une valeur locative de 1000€ par an, vous serez imposé à hauteur de 10%. Vous pouvez cependant passer outre cette imposition si votre logement ne vous sert qu'à certaines périodes de l'année.



Quelle retenue sur le revenu des résidents ?



Les résidents étrangers sont soumis à une retenue à la source de 20% sur leurs revenus de source française (le prélèvement est calculé par les services fiscaux). Ils sont aussi soumis à une retenue à la source sur les revenus perçus à l'étranger (le prélèvement est calculé par les services des impôts du pays dans lequel résident les bénéficiaires).



Les résidents non-résidents fiscaux peuvent déclarer leurs revenus en France mais ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu. Ils doivent seulement s'acquitter des impôts locaux, des retenues fiscales françaises et des retenues à la source auprès de leur pays de résidence.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon






Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com


Mentions légales :

Éditeur : Économie et société - SIREN : 804 336 667 - Siège social : 55 avenue Gambetta 78400 CHATOU - Tél. : 01 75 26 57 97 - Directeur de la publication : Vincent Paes
Hébergeur : SAS OVH - 2 rue Kellermann BP 80157 59100 Roubaix - Tél. : 09 72 10 10 07
Date de création : 3 septembre 2017 - Tous droits réservés (2007-2022)