Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Carte bancaire premium gratuite : Boursorama banque relance la concurrence

20 Juin 2019
Antoine Balduino
Notez



Mardi 11 juin 2019, Boursorama banque a créé la surprise générale en annonce une nouvelle carte Visa premium totalement gratuite et sans aucune condition de ressources. Une nouvelle qui risque de relancer la guerre des prix entre les banques en ligne, alors qu’elle venait seulement de s’apaiser. Beaucoup y voient aussi une tentative de rester compétitive face à la progression des néobanques.


Des offres toujours plus compétitives du côté des banques en ligne



Si les banques en ligne ont révolutionné les usages des consommateurs, elles ont aussi changé le regard qu’ils portent aux différents coûts entraînés par l’ouverture d’un compte en banque, sa gestion, ainsi que par l’utilisation d’une carte bancaire, premium ou non. Les banques en ligne avaient déjà réduit tous ces coûts, mais la gratuité complète de la carte bancaire est une nouveauté dont peut se vanter Boursorama banque.

 


Depuis quelques années, les consommateurs ont tellement été habitués à faire des économies grâce aux banques en ligne que même les banques classiques commencent à modifier leurs offres et à diminuer le nombre d’agences pour mieux convenir aux besoins. Certaines banques en ligne ont alors commencé à proposer des primes pour tous les nouveaux clients parrainés. Même si vous ne connaissez personne déjà client, un site comme le-parrain-boursorama.fr vous trouve un parrain.


La guerre des prix est relancée


L’annonce de Boursorama banque a fait beaucoup de bruit, d’abord parce qu’elle représente une première en France. Effectivement, jusqu’à présent, les cartes premium des banques en ligne coûtaient 60 € par mois minimums. D’autres banques en ligne les proposaient gratuitement, mais seulement si le client pouvait justifier de revenus parfois supérieurs à 1 800 € par mois.

 


Cependant, au-delà de la nouveauté qu’une carte haut de gamme gratuite sans condition de revenus représente, ce sont surtout les conséquences qu’une telle décision ne manquera sans doute pas d’avoir sur la concurrence qui ont intéressé les spécialistes. Effectivement, une telle offre ne va pas manquer d’attirer des milliers de clients. La concurrence devra donc répondre rapidement pour éviter de se faire distancer. En d’autres termes, une nouvelle guerre des prix est lancée.


Rester compétitif face aux néobanques


Au-delà de la volonté de doubler la concurrence, Boursorama banque a sans aucun doute mis en place cette nouvelle offre pour répondre à la concurrence grandissante des néobanques. Ces nouvelles banques, entièrement numérique également, qui donnent accès à des services internationaux pour des prix défiant toute concurrence, font de l’ombre aux banques en ligne.


 

Cependant, les néobanques ne proposent aucun service gratuit. Ils ne coûtent pas cher, leur caractère numérique leur permet d’être internationaux, mais c’est tout. Avec une offre haut de gamme gratuite comme celle-ci, Boursorama a sans doute trouvé la plus belle occasion de se présenter au public comme la banque du futur : économe, internationale, complète et polyvalente.



Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com