​Piège haussier sur l’euro ?

16 Août 2016
Nicolas Chéron
Notez



Depuis le mercredi 27 juillet, dernier rendez-vous des investisseurs avec la Fed, le dollar américain est resté sous pression et recule de 3%, notamment suite à la publication de statistiques (ISM, ventes au détail, indice du Michigan…) inférieures aux attentes. Aussi, la paire EURUSD a profité de ce repli de la devise américaine pour décaler du seuil psychologique des 1,10 aux 1,13, son plus haut niveau depuis le vendredi 24 juin, séance du Brexit.

A la croisée des chemins

Toutefois, la politique américaine ne devrait pas changer à court terme, Janet Yellen souhaite en théorie toujours monter les taux ce que William Dudley a encore répété aujourd’hui laissant même entrevoir une hausse de taux en septembre ce qui a eu un impact immédiat haussier sur le dollar index. Aussi, si cette option devait être étayée pour septembre, voire pour la fin de l’année, alors que les probabilités de hausse de taux ne dépassent toujours pas 50% en décembre au vu des Fed Funds, le dollar américain en profiterait sûrement. Graphiquement, la paire la plus traitée au monde est à la croisée des chemins. En effet, cette dernière est haussière à court terme mais baissière à moyen terme, quid de la suite ?

Techniquement parlant, un élément plaide pour la baisse. Lorsque nous étudions l’EURUSD depuis le début de l’année 2016, nous constatons que la paire a évolué à la hausse dans un canal (ici en bleu) à moyen terme, avant d’en sortir suite au Brexit. Aussi, la hausse récente a mené la paire sur l’ancienne borne basse du canal haussier, réalisant un parfait pullback sous résistance. En d’autres termes, en cas d’accélération haussière au-dessus des 1,132 (plus haut du jour), les acheteurs pourraient garder la main jusqu’aux 1,14, résistance de moyen terme avant les 1,161 (plus hauts annuels). À contrario, si le dollar américain devait rebondir entraînant un retour des cours sous 1,12, la hausse du jour pourrait être considérée comme un piège acheteur avant une reprise de la tendance de moyen terme, la baisse.

A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est tratégiste pour CMC Markets.


Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Nos chers ascenseurs Quel est le moyen de transport le plus utilisé en France ? La voiture ? Non. Le trai… https://t.co/Wpu4axgqzX
Jeudi 18 Janvier - 15:49
Robo advisor : quand l'humain rencontre le robot Inspirés par le succès de leurs homologues américains, les robo ad… https://t.co/LgREeshQld
Jeudi 11 Janvier - 15:55
88 % des directeurs envisagent des augmentations Bon à savoir avant les entretiens annuels d’évaluation : 88 % des… https://t.co/R2p3htB9bX
Mercredi 10 Janvier - 12:43
2018 : croissance et normalisatin monétaire 2017 s’achève sur la confirmation de la bonne santé de l’économie mondi… https://t.co/3qoNLjvCi1
Mercredi 10 Janvier - 12:28



2018 : croissance et normalisation monétaire

10/01/2018 - Emmnauel Auboyneau et Xavier D'Ornellas

Politique monétaire : la fin d'une décennie d'illusions

19/12/2017 - Emmanuel Auboyneau et xavier d'Ornellas

Croissance, confiance, mais pas de complaisance

14/12/2017 - Christophe Morel


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com