Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Taux immobilier : la fête est finie

11 Juin 2015
Antoine Balduino
Notez

Pour autant, par encore de quoi s'inquiéter....



Voici quelques semaines qu’on entend ici ou là que les banques remontent les taux d’intérêt des crédits aux particuliers. Si la baisse générale est sans aucun doute terminée, le mouvement haussier n’est pas généralisé. Alors pourquoi ce mouvement de panique ?

Réajustement opérationnel

C​’est très simple : La hausse des OAT 10 ans (1,23% au 10 juin), combinée avec l’engorgement des services d’étude et d’octroi des banques ainsi que l’arrivée de la période estivale, militent en faveur d’une hausse mesurée des taux. « Divers facteurs peuvent être invoqués tels que la situation grecque ou les perspectives de la Fed. Cette hausse rapide des taux longs peut provoquer des pertes importantes sur les marchés. Bien que la marge financière des banques, sur le crédit, soit encore confortable, certains établissements souhaitent répercuter une partie de cette hausse sur les barèmes clients », explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. Est-ce le début d’une remontée lente et régulière des barèmes ? Il n’y a pas d’élément tangible pour l’affirmer à ce stade. Il s’agit plutôt d’un réajustement opérationnel afin d’absorber les stocks de demandes déjà reçues et de préparer la période estivale. Cependant, la tendance structurelle à la baisse est probablement arrivée à son terme.
 
Pour les acheteurs : Ne cédez pas à la panique, les hausses récentes sont très mesurées. Les taux restent en moyenne à un plus bas historique. « Par ailleurs, beaucoup de services d’études, submergés par la vague de renégociations et rachats depuis le début de l'année, ont accumulé du retard lors du mois de mai particulièrement riche en congés et ont besoin de réduire le flux entrant. Les banques sont donc beaucoup plus sélectives sur les profils et n’hésitent pas à rendre moins compétitifs les barèmes d’une clientèle milieu de gamme. » insiste Maël Bernier.


Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Qui est vraiment Amancio Ortega, le créateur de @ZARA et d'Inditex ? Portrait dans @MagDecideurs https://t.co/4MgpxEoHBY…
Jeudi 18 Octobre - 17:27
Marchés actions : Wall Street va continuer de faire la course en tête Les prix élevés du pétrole et l’appréciation… https://t.co/Y6YIUy14GX
Jeudi 18 Octobre - 16:20
RT @vincent_paes: Après sa levée de 70 M€, @Evaneos part à la conquête des Etats-Unis. Son président @ericbonnard détaille son plan pour y…
Mercredi 17 Octobre - 14:38
L'arme monétaire au cœur de la guerre commerciale Depuis le 23 mars dernier, la Chine et les États-Unis se livrent… https://t.co/HLdSooueqe
Vendredi 12 Octobre - 11:00





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com