Quelle stratégie d'investissement pour les investisseurs institutionnels ?

17 Février 2015
Rémi Lepage
Notez

Les investisseurs institutionnels doivent sortir des sentiers battus, alors que les opportunités de marché se font rares.



Dans un contexte difficile en matière de génération de rendement, les investisseurs institutionnels doivent remettre en cause leurs principes et processus d’investissement, et envisager un plus large spectre d’opportunités, y compris sur des terrains moins familiers, d’après l’étude de Mercer ‘2015 Themes and Opportunities’. Le consultant met aussi en relief l’importance de ne pas fermer la porte à des stratégies moins contraintes, de manière à maximiser les chances de générer de l’alpha, ce qui en contrepartie nécessite d’instruire minutieusement les dossiers présentés par les gérants.

Plus de volatilité à venir

« Le stimulus monétaire sans précédent, depuis la crise financière de 2008, a clairement soutenu les prix des actifs, réduisant les niveaux de taux d’intérêt, les primes de risque et la volatilité des marchés, » d’après Frederic Debaere, directeur du conseil en investissement chez Mercer. « Dès lors que la politique des banques centrales commence à diverger, nous pouvons nous attendre à plus de volatilité et plus de dispersion des rendements sur les marchés, ce qui devrait constituer un environnement plus fertile pour les investisseurs typés macro et long-short en particulier. » L’étude couvre différentes thématiques, dans cinq catégories générales, qui pour Mercer méritent l’attention des investisseurs en 2015 :

- Envisager un rééquilibrage du « beta » vers l’« alpha » pour intégrer la baisse des primes de risque et la plus grande variété d’opportunités offertes par certaines stratégies de gestion active.

- Essayer de capitaliser sur un horizon de long terme, qu’il s’agisse d’une classe d’actifs, d’un gérant délégataire particulier, et bien sûr de ce que l’investisseur peut se permettre.

- Passer en revue les processus de décision pour s’assurer que le dispositif de gouvernance ne pénalise pas la performance, en ralentissant inutilement la mise en œuvre ou au contraire en allouant trop peu de temps à l’instruction des nouvelles thématiques.

- Analyser dans quelle mesure le non coté peut constituer un terrain d’opportunités plus riche que le coté, compte tenu du fait que l’essentiel du stimulus des banques centrales a été absorbé par les marchés cotés actions et obligations.

- Regarder le potentiel de valeur ajoutée au travers de la diversification et des couvertures dans l’environnement de marché actuel, en particulier au regard de perspectives de reprise économique encore fragiles et du niveau de liquidité réduit sur de nombreux marchés.

Une gestion des risques basé sur des scénarios et des stress tests

« Pour augmenter leurs chances d’obtenir des niveaux de rendement décents, les investisseurs institutionnels devraient s’assurer que leurs portefeuilles sont exposés à un large éventail d’opportunités d’investissement », déclare Frederic Debaere. « Ils devraient également mettre en place un cadre de gestion des risques robuste reposant sur l’analyse à base de scénarios et de stress tests à côté de l’approche plus traditionnelle de la ‘Value at Risk’. Les meilleures pratiques en matière de sélection de gérants restent enfin essentielles, au moment d’identifier des stratégies susceptibles de constituer une source de rendement à la fois diversifiante et durable. »


Rémi Lepage


1.Posté par ecodeal le 17/02/2015 22:27

article intéressant. j'avais lu un article similaire sur boursorama et le long terme semble effectivement privilégié.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com