Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Près de 1 Français sur 2 considère lʼemploi comme le sujet prioritaire

12 Juillet 2013
Nicolas Boudot
Notez



Le sondage OpinionWay pour LCI et Tilder montre que deux sujets se détachent des préoccupations des Français à quelques jours de lʼintervention télévisée du Chef de lʼEtat, sur TF1 et France 2, à lʼoccasion de la fête Nationale le 14 juillet prochain : lʼemploi et la réduction des dépenses de lʼEtat. A contrario, la sécurité des personnes et des biens, qui fut pendant longtemps lʼun des sujets de prédilection des Français, est désormais reléguée au rang de préoccupation secondaire, il en va de même de la réforme de la modernisation de la vie politique (règles du non cumul des mandats, etc.) et du logement.

Parmi les sujets suivants, quels sont ceux que vous souhaitez qu'il aborde en priorité ?

Près de 1 Français sur 2 considère lʼemploi comme le sujet prioritaire
(deux réponses possibles.Total supérieur à 100%)

- L'emploi 47 %
- La réduction des dépenses de l' État 46 %
- Le projet de réforme des retraites 25 %
- La fiscalité 21 %
- Le déficit budgétaire 20 %
- La sécurité des biens et des personnes 12 %
- Les réformes de modernisation de la vie politique 10 %
- Le logement 7 %
- NSP 1 %

L'Etat, comme régulateur économique et social

Le projet de réforme des retraites, la fiscalité et le déficit budgétaire occupent, pour finir, le ventre mou des réponses des Français interrogés, malgré lʼinsistance médiatique du gouvernement à présenter la réforme des retraites comme une urgence absolue. Celle-ci ne trouve quʼune concrétisation relative de son importance dans lʼopinion publique. Lʼensemble des ces résultats traduit le pessimisme des Français interrogés sur leur avenir immédiat et celui de leurs proches comme sur la capacité de lʼEtat à maintenir son rôle de régulateur économique et social.

Ces résultats traduisent également un besoin de réponses rapides et concrètes sur les questions sociales et une demande dʼun effort partagé par tous y compris par lʼEtat (46% des Français interrogés considérant que la réduction des dépenses de lʼEtat est une priorité).

Soigner sa communication

Le Chef de lʼEtat sera donc confronté à un triple impératif de communication :

- Il doit dʼabord effacer les ratés des deux dernières émissions de télévision où il est apparu, sur France 2 face à David Pujadas, puis sur M6 dans lʼémission « Capital ». Le fait de sʼexprimer de manière assez classique sur les deux principales chaînes de télévision depuis lʼElysée devrait lui permettre de re-présidentialiser son image médiatique abîmée par ses deux tentatives de prise de parole « différenciantes ».

- Ensuite, il doit impérativement reprendre la main sur lʼagenda médiatique largement abandonné depuis une semaine entière à son prédécesseur qui, depuis la censure de ses comptes de campagne par le Conseil Constitutionnel, occupe de nouveau le devant de la scène médiatique et politique.

- Enfin, et cʼest sans doute le point le plus important pour François Hollande, quelque soit le sujet quʼil abordera en priorité, en imaginant quʼil tienne compte du sondage OpinionWay pour LCI et Tilder, il devra corriger son principal défaut en communication qui est de se laisser enfermer dans un discours technocratique et retrouver sa capacité dʼorateur et de rhéteur qui pendant la campagne de 2012 lui avait permis de faire la différence. Sʼil veut réussir son intervention télévisée, il devra de nouveau parler au coeur des Français.

À propos de l’auteur : Nicolas Boudot est directeur de Tilder, l'un des leaders européens du conseil en communication.


Nicolas Boudot


1.Posté par www.crisemajeure.fr le 12/07/2013 20:20

L'emploi : puisque tous les indicateurs sont au rouge, l'on annonce ici et là une légère régression des demandeurs d'emploi. C'est faux, par exemple aux Etats-Unis, 663.000 personnes ont été retirées des statistiques officielles. Des centaines de milliers découragés, dépités, par l'insuccès ne cherchent plus de travail, ceux-là sont aussi décomptés des listes et survivent des subsides de l'Etat fédéral. Le taux est à minima de 18 %, non pas de 11,6 %. Selon le Sénateur du Texas Ron PAUL, favori des républicains à l'élection présidentielle de 2012, la proportion de chômeurs toutes catégories confondues est de 22 %. En France, depuis quelques semaines, certains médias évoquent timidement non plus les 3,2 millions habituels, mais 4 à 5 millions demandeurs d'emploi. Or, ceci est aussi faux, car se sont 9 millions d'individus, toutes catégories confondues, qui sont concernés par ce fléau social. http://www.youtube.com/watch?v=_Z7NQ4hWLd4 L'on pourrait multiplier les exemples pour d'autres pays, l'Italie par exemple où le chômage monte en flèche, surtout celui des jeunes qui dépassent 40 %

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Qui est vraiment Amancio Ortega, le créateur de @ZARA et d'Inditex ? Portrait dans @MagDecideurs https://t.co/4MgpxEoHBY…
Jeudi 18 Octobre - 17:27
Marchés actions : Wall Street va continuer de faire la course en tête Les prix élevés du pétrole et l’appréciation… https://t.co/Y6YIUy14GX
Jeudi 18 Octobre - 16:20
RT @vincent_paes: Après sa levée de 70 M€, @Evaneos part à la conquête des Etats-Unis. Son président @ericbonnard détaille son plan pour y…
Mercredi 17 Octobre - 14:38
L'arme monétaire au cœur de la guerre commerciale Depuis le 23 mars dernier, la Chine et les États-Unis se livrent… https://t.co/HLdSooueqe
Vendredi 12 Octobre - 11:00





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com