Pays émergents et ESG

29 Novembre 2017
Rémi Lepage
Notez

Le retour en grâce des actions émergentes devrait se confirmer dans les trimestres à venir. Les valeurs « stars » de demain seront cependant les entreprises capables de générer, dès à présent, une croissance durable et profitable.



Les marchés émergents ont entamé, depuis l’an dernier, un rebond prometteur après plusieurs années difficiles mais, déjà, certains investisseurs s’interrogent sur la pérennité de cette reprise des cours. Si les facteurs de risque sont indéniablement à prendre en compte, l’analyse attentive des fondamentaux et des perspectives de ces marchés conduit à un constat : les valorisations restent à des niveaux très attractifs.

Un environnement favorable

Pays émergents et ESG
Ainsi, la démographie des pays émergents est un facteur positif de long terme. « L’urbanisation en croissance, les gains de productivité grâce à l’adoption des nouvelles technologies ainsi que les progrès de la gouvernance et de l’économie de marché constituent des soutiens durables pour la plupart des économies émergentes » analyse Emily Leveille, Responsable de la recherche LATAM au sein de l’équipe de gestion du fonds Nordea 1 – Emerging Stars Equity. À moyen terme, la croissance du PIB et le différentiel de croissance avec les pays développés basculera en faveur des pays émergents. Le mouvement de reprise est encore récent et l’effet défavorable des changes s’amenuise. Les bénéfices par action (EPS) devraient poursuivre leur progression au cours des prochains mois.
 
Les facteurs de risques doivent, bien entendu, être pris en compte par les investisseurs parmi lesquels la politique de resserrement monétaire conduite par la Réserve Fédérale américaine,
qui renchérit les conditions de refinancement de la plupart des pays émergents dont la dette est émise en dollars. Mais le relèvement très progressif des taux par la Fed est déjà largement pris en compte par le marché. En revanche, des décisions protectionnistes prises par l’administration Trump pourraient mettre en difficulté ces marchés, tout comme un atterrissage trop brutal (« hard landing ») de l’économie chinoise.

Une analyse « bottom up » qui intègre le respect des critères ESG

Si l’investissement sur les marchés émergents doit, par conséquent, être abordé avec prudence et discernement par les investisseurs, cet univers présente les meilleures opportunités de croissance à long terme. Dans ce contexte, comment repérer les « stars » émergentes de demain ? En prenant en compte l’idée selon laquelle les entreprises leaders seront celles qui parviendront à développer leur croissance de manière durable, dans le respect des critères ESG (adressant l’enjeu Environnemental, Social et de Gouvernance). « Nous recherchons les valeurs délaissées par le marché à court et moyen terme dans l’objectif de générer de la performance à long terme. Notre recherche fondamentale basée sur une analyse bottom-up intègre directement l’analyse ESG  » souligne Emily Leveille.
 
Parmi les exemples de valeurs émergentes susceptibles de répondre à ces critères, Alsea, qui possède sa propre chaine de restauration rapide, et qui gère également plusieurs franchises internationales sur le continent latino-américain, dont celles de Burger King, Starbucks et Domino’s Pizza. L’entreprise basée au Mexique profite de fondamentaux solides reposant sur la croissance du revenu disponible des ménages en Amérique Latine, qui aspirent à épouser les standards de consommation des classes moyennes des pays développés. « Alsea peut compter sur une équipe dirigeante visionnaire. Les perspectives de croissance dans la région, de par la faible pénétration à ce jour des chaînes de fast-food, donnent à Alsea une excellente visibilité pour poursuivre son développement et ses profits. L’entreprise répond par ailleurs avec succès aux critères ESG » relève-t-elle.
 
Autre exemple, Odontoprev, une entreprise brésilienne spécialisée dans les soins dentaires qui coordonne un réseau de 25.000 dentistes. La société cotée propose des services de qualité et des programmes de soins dentaires accessibles à tous les salariés d’entreprises. « Ses opportunités de développement sont nombreuses notamment auprès des PME qui sont ignorées par le marché. Odontoprev bénéficie d’une visibilité réelle sur ses cash-flows et d’une prime au leader (taille trois fois supérieure au numéro deux du secteur) qui rendent la valeur particulièrement attractive » explique Emily Leveille.


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Croissance, confiance, mais pas de complaisance Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme… https://t.co/7c78jYZcFH
Jeudi 14 Décembre - 17:08
2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions Les prévisions de croissance pour 2018 e… https://t.co/DJ7vYtcKbe
Jeudi 14 Décembre - 17:08
L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com