Les pays du G7 ont créé 4,5 millions d’emplois depuis le début de la crise

15 Avril 2015
Antoine Balduino
Notez

Les pays émergents de l’E7 en ont créé 90 millions sur la même période.



Dans sa dernière étude « Global Economy Watch », le cabinet d’audit et de conseil PwC révèle qu’il y a plus d’emplois dans les pays du G7 et de l’E7 (Brésil, Chine, Inde, Indonésie, Mexique, Russie, Turquie ) aujourd’hui qu’avant la économique de 2007. Les économistes de PwC ont comptabilisé 4,5 millions d’emplois nets supplémentaires dans les pays du G7 et près de 90 millions supplémentaires dans les pays de l’E7 en 2014, par rapport à 2007. Dans cette étude, PwC analyse deux indicateurs de la performance économique des pays du G7 et de l’E7 : la création d’emplois à temps plein et à temps partiel, et la productivité du travail.

Une reprise sans emploi

« Près de 7 ans après le début de la crise, la reprise économique dans les pays du G7 reste très faible. Cependant, il est encourageant de constater que le niveau de création d’emplois, qui est un bon indicateur de la performance économique d’un pays, repart à la hausse dans la plupart de ces économies », analyse Olivier Salesse, Directeur Strategy chez PwC. Dans les pays du G7, la crise économique s’est traduite par une forte hausse du chômage.

Pourtant, les économistes de PwC révèlent que 4,5 millions d’emplois nets supplémentaires ont été créés dans les pays du G7 depuis le début de la crise fin 2007. Ce chiffre prend en compte le nombre total d’emplois créés et perdus au cours de la période 2008-2014. Le Canada, premier pays du G7 à avoir regagné son PIB d’avant-crise, présente la plus forte augmentation du nombre d’emplois créés sur la période 2008-2014. En volume, l’Allemagne et les Etats-Unis sont les pays de G7 qui ont créé le plus d’emplois sur la même période : 4 millions d’emplois supplémentaires à eux deux.

Hausse des emplois à temps partiel

La crise économique n’a pas eu le même impact sur le marché de l’emploi des pays de l’E7, puisque 90 millions d’emplois ont été créés dans ces pays depuis fin 2007. Au cours de la dernière année, le rythme de création de nouveaux emplois a cependant ralenti dans certains pays de l’E7, comme au Mexique, en Turquie et au Brésil. Ces trois pays réunis ont créé environ 300 000 emplois en 2014, contre en moyenne 2,7 millions de nouveaux emplois chaque année entre le dernier trimestre 2007 et le dernier trimestre 2013.

La reprise du marché de l’emploi s’est traduite par une hausse des emplois à temps partiel. Cette étude s’intéresse aussi à l’évolution des types d’emplois créés aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et dans la zone euro depuis fin 2007. Aux Etats-Unis et dans de nombreux pays européens, tels que la France, la tendance a été d’augmenter le nombre d’emplois à temps partiel. La création d’emplois à temps partiel dépasse donc largement les hausses d’emplois à temps plein dans de nombreux pays étudiés (l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas ou la France).

Alors que l’emploi à temps plein a régressé dans la majorité des pays européens, seuls le Royaume-Uni et l’Allemagne affichent un niveau d’emploi à temps plein supérieur à celui d’avant-crise. Mais la flexibilité du travail semble tout de même l’emporter, puisque pour chaque emploi à temps plein qui a été créé dans ces deux pays, 1,9 emploi à temps partiel a vu le jour.

La productivité, la clé de la reprise économique

Un autre indicateur clé de la performance économique d’un pays est la productivité du travail. « Pour se relever pleinement de la crise économique, il faut faire de la recherche de productivité une priorité économique et politique », estime Olivier Salesse. Les économistes de PwC ont utilisé le ratio PIB/heure travaillée pour mesurer la productivité des pays du G7, tandis qu’ils ont utilisé le ratio PIB/personne employée pour mesurer celle des pays de l’E7, pour lesquels les données sur le nombre d’heures travaillées ne sont pas toujours disponibles. L’étude révèle ainsi que :

Parmi les pays du G7, le Canada et l’Allemagne ont réussi à combiner une forte croissance de l’emploi avec une forte augmentation de la productivité du travail. En revanche, aux Etats-Unis la croissance de la productivité a largement dépassé celle de l’emploi, et au Royaume-Uni, l’emploi a cru tandis que la productivité est restée atone. La France et l’Italie restent, quant à elles, à la traîne au regard de ces deux indicateurs de reprise, en raison de leurs faibles performances économiques.

En Chine, pour lutter contre la diminution du nombre de travailleurs, il faut encourager la mobilité des actifs occupant des emplois manufacturiers à bas coûts vers des postes plus qualifiés et mieux rémunérés. L’étude de PwC montre que ce mouvement est déjà en marche, alors que la productivité de la Chine a augmenté de près de 60% en 2014, par rapport à 2008. Ainsi, la Chine s’est élevée dans la chaîne de valeur.

Parmi les pays de l’E7, le Mexique et la Turquie sont les pays dans lesquels la croissance de l’emploi a été la plus importante, notamment en raison de l’augmentation du nombre de travailleurs. Mais à long terme, ces économies devraient dépendre davantage de la productivité pour assurer leur croissance économique. Les deux pays émergents qui arrivent à combiner une forte croissance de l’emploi avec une forte augmentation de leur productivité sont l’Inde et l’Indonésie.


Tags : Crise, Emploi, G7, PWC
Antoine Balduino

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com