Les Français face à l’emploi

3 Avril 2012
Notez



Même si Nicolas Sarkozy se réjouit de la "baisse continue de la hausse du chômage", l'emploi est devenu l’une des préoccupations majeurs des Français. Un récent sondage des Éditions Tissot et réalisé par Opinion Way permet d’y voir plus clair quant aux inquiétudes des Français face à ce sujet.

Au niveau des perspectives, les Français ne sont pas optimistes puisque 57 % des salariés interrogés (privés et publics) pensent que leur entreprise réduira ses effectifs dans les deux prochaines années. Pire encore, le sentiment de protection face à l’emploi est de moins en moins élevé. 40 % des salariés estiment que leur emploi est menacé. La nouveauté dans cette incertitude, c’est que l’inquiétude macro-économique se reporte désormais sur la sphère privée de chacun.

73 % des sondés sont prêts à travailler plus pour sauver leur emploi

Les Français face à l’emploi
Face à ces menaces, les employés font preuve d’un certain volontarisme et sont ouverts au changement et à l’évolution de leur fonction. 82 % d'entre eux seraient prêts à se former et 75 % à changer de poste au sein de leur entreprise. 73 % des sondés sont même prêts à travailler plus pour sauver leur emploi, mais à condition de gagner plus. Ainsi, 68 % d'entre eux ne sont pas prêts à travailler plus pour la même rémunération, ni à remettre en question leurs RTT ou nombre de congés payés. Le chômage partiel est une solution envisageable pour 46 % des salariés interrogés.

La faute à qui ?

La majorité des salariés ne se sentiraient pas responsables de la perte de leur emploi. Pour expliquer les licenciements, les salariés évoquent majoritairement des déterminations externes comme par exemple la concurrence avec d’autres pays (22 %), la mauvaise gestion de l’entreprise (41 %) ou les actionnaires (32 %). Un fossé s'est créé entre les salariés et les instances dirigeantes, idée partagée à la fois par les cadres et les non-cadres. Dans ce classement, les clients ont aussi leur part de responsabilité (19 %), à force de réduire les marges.

La défiance du politique face au problème de l’emploi

Une chose est sûre les Français n’espèrent pas grand-chose des élections présidentielles. Ainsi, 66 % des salariés pensent que les prochaines élections n'auront pas d'impact sur leur emploi. Ils doutent de la capacité des politiques à changer la donne.




1.Posté par La_rebelle le 06/04/2012 21:24

En effet, nous ne rêvons pas et nous nous battrons afin que l'Assemblée Constituante soit installée. De toute façon, en fonction de qui passe, cela pourrait très mal se passer (dans les rues).

La France montrera la voie aux autres peuples....enfin, je l'espère.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Le logement, otage des relations entre l’État et les collectivités locales Ce qui s’est passé est singulier : c’est… https://t.co/7AtAEx2rnn
Lundi 19 Février - 15:23
Les défaillances de grandes entreprises ont cru de 46 % en 2017 Selon Euler Hermes, le nombre de défaillances d’ent… https://t.co/E1a6OmEH2r
Jeudi 15 Février - 16:55
Les défaillances de grandes entreprises ont cru de 46 % en 2017 Selon Euler Hermes, le nombre de défaillances d’ent… https://t.co/7Kh52lIBs4
Jeudi 15 Février - 16:32
L’automatisation de la fonction financière est un vecteur de création d’emploi Aujourd’hui, la digitalisation du tr… https://t.co/CnxDH1Ebzg
Mercredi 14 Février - 11:08



Face au risque de remontée des taux longs

09/02/2018 - Emmanuel Auboyneau et Xavier D'ornellas

2018 : croissance et normalisation monétaire

10/01/2018 - Emmnauel Auboyneau et Xavier D'Ornellas

Politique monétaire : la fin d'une décennie d'illusions

19/12/2017 - Emmanuel Auboyneau et xavier d'Ornellas


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com