Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société

ECONOMIE ET SOCIETE

La tech africaine poursuit son essor

2 Février 2022
Antoine Balduino
Notez



Partech Africa a publié aujourd’hui son rapport annuel sur le financement en capital risque des start-ups africaines. En 2021, dans un contexte de croissance mondiale du financement en capital-risque, la tech africaine a encore progressé plus rapidement que partout ailleurs dans le monde, avec deux fois plus d'activité que l'année dernière et plus de trois fois le montant investi, atteignant 5,2 milliards de dollars.  

Une année de croissance historique

En 2021, 681 levées en equity ont rapporté un total de 5,2 milliards de dollars. Si l'on inclut la dette, ce total atteint 6 milliards de dollars en 724 levées. Ce nouveau record reflète un écosystème très actif, où près de 3 transactions sont conclues par semaine.

Le nombre de transactions a presque doublé, augmentant de 92 % par an. Ce taux fait de la tech africaine l'un des écosystèmes à la croissance la plus rapide au monde. En 2021, il s'accélère considérablement, dépassant de loin les 6 dernières années qui ont vu un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 45%.


Le montant des investissements a augmenté

Avant 2021, l’histoire des levées africaines ne comptabilisent seulement 8 méga-tours. Sur la seule année 2021, 14 méga-tours (supérieurs à 100 millions de dollars, uniquement en equity) ont été réalisés par 12 entreprises. 48 % du total des fonds ont été dédiés à ces opérations, soit 2,47 milliards de dollars. 2021 a été l'année des levées de fonds de plus de 100 millions de dollars, avec près de deux fois plus de méga-tours réalisés en une seule année que dans toute l'histoire de l'écosystème.
La taille moyenne des tours a augmenté à tous les niveaux après une année 2020 marquée par une tendance à la baisse. Alors que la taille des tours de financement en amorçage et de série A/B ont considérablement augmenté, les opérations en Growth ont connu une inflation exceptionnelle : +426 % par an, en raison de l'augmentation des méga-tours.

Par conséquent, la taille moyenne des tours de financement, quelle que soit l’étape, a rebondi pour dépasser ses niveaux d'avant la crise sanitaire, avec une forte reprise et une croissance continue dans tous les segments de marché du capital-risque en Afrique.


L'essor d'une nouvelle classe d’actifs : le financement par la dette

37 start-ups technologiques africaines ont levé un total de 767 millions de dollars en 43 tours de financement. À mesure que les start-ups se développent et acquièrent une plus grande prévisibilité, le financement par emprunt devient un biais utile qui permet d'accélérer la croissance, tout en limitant la dilution. 2021 marque une véritable tendance en ce sens avec la création de fonds de dette dédiés aux marchés émergents, en particulier en Afrique. Les start-ups nigérianes ont levé près de la moitié du montant total de la dette (345 millions de dollars), prenant 45% du total de la dette levée.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter






La tech africaine poursuit son essor

02/02/2022 - Antoine Balduino


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com