"La marketplace est l'avenir du ecommerce"

5 Novembre 2014
Rémi Lepage
Notez



Entretien avec Philippe Corrot, co-fondateur et co-dirigeant de Mirakl, leader français de solutions marketplace e-commerce.

Economie et société : Comment expliquez-vous le succès des places de marché ?

Philippe Corrot : Les places de marché représentent le meilleur moyen de faire de l’e-commerce d’une manière rentable. Si plus de 50% du TOP10 des e-commerçants français ont adopté ce modèle et sont suivis par de nombreux autres acteurs, c’est parce que cela leur permet de répondre aux attentes toujours plus grandes des consommateurs qui recherchent un large choix de produits, au meilleur prix, disponibles tout de suite et livrés rapidement. En ouvrant son site à des vendeurs tiers, l’opérateur de la place de marché peut élargir son offre et s’appuyer sur des experts dans leur domaine capables d’assurer une qualité de service. Tout cela sans aucunes contraintes de stock ou de logistique, le vendeur s’occupant lui-même d’expédier ses produits.

La commission prélevée sur chaque vente permet à l’opérateur de mutualiser ses coûts avec ses vendeurs partenaires et de dégager une rentabilité bien supérieure à son activité de vente en propre car les coûts associés à l’activité de marketplace sont bien plus faibles. De plus, le modèle de marketplace permet aux opérateurs de bénéficier d’un laboratoire puissant au service du développement de leur entreprise. Tester de nouvelles catégories et de nouveaux produits ne représente aucun coût additionnel à condition de s’appuyer sur des vendeurs tiers pour le faire. Ainsi, on peut facilement tester l’appétence de son audience à de nouvelles marques et de nouveaux produits.

E. S : Quel ampleur peut prendre ce phénomène ?

Philippe Corrot : La marketplace d’Amazon, développée au début des années 2000 et mise au cœur de sa stratégie de développement, représente en 2013 plus de 40 % de son volume d’affaire. Un milliards de produits ont été vendus sur sa place de marché et les chiffres devraient continuer à augmenter en 2014. Pour les acteurs qui viennent d’adopter ce modèle, on peut s’attendre à ce que la marketplace représente rapidement autour de 20% de leur activité et atteigne à terme une part se situant entre 30 % et 60 %.

E. S : De nombreux acteurs du e-commerce connaissent des problèmes de rentabilité. Comment remédier à ce problème ?

Philippe Corrot : En créant leur propre place de marché afin de s’appuyer sur des vendeurs tiers pour élargir leur offre sans contraintes de stock et de logistique et dégager de la rentabilité en prélevant une commission sur les ventes.

E. S : Pensez-vous que l'on assistera à une concentration du marché ?

Philippe Corrot : D’ici cinq à sept ans, l’e-commerce sera dominé par trois types d’acteurs :

- Les grosses marketplace généralistes et mondiale telles Amazon, Alibaba ou Rakuten qui proposeront des centaines de millions de références
- Les Click & Mortars comme par exemple Auchan, Darty ou Fnac qui s’appuyeront sur leur marketplace pour proposer à leurs clients une expérience d’achat multicanal de grande qualité quel que soit le canal d’achat. La aidant les magasins à proposer plus de produits sans contrainte d’espace et le canal internet proposera la livraison en magasin même pour les vendeurs marketplace.
- Les ultras spécialistes qui fédéreront l’offre de vendeurs sur un univers très spécifique comme par exemple le football, les pneus, le matériel informatique… Pour être légitime, il leur faudra une offre exhaustive, et cela est impossible sans s’appuyer sur des partenaires utltra spécialisés qui viendront enrichir l’offre.


Rémi Lepage


1.Posté par La_Rebelle le 08/11/2014 21:54

Faire la pub d'Amazon, alors que cette société fait parti des 340 multinationales qui se trouvent au Luxembourg, pour ne pas payer d'impôts, n'est guère la bienvenue.

Pour le reste, vous devriez prendre l'air de la rue et vous verriez que le don domine, les petits ateliers de réparation en tout genre prennent place, les ordinateurs réparés et revendus moins cher aussi.
Le changement, c'est le peuple qui le fait !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com