La mafia tire 21 milliards d’euros de l’environnement

7 Juin 2010
Notez



Autres articles
La mafia tire 21 milliards d’euros de l’environnement
Malgré les nombreuses tentatives du gouvernement italien pour déstabiliser la mafia, rien y fait. Elle continue de marquer son entreprise sur la société italienne. Désormais, la mafia ne se contente plus de réaliser des trafics humains, de drogues et d’armes ou de la corruption de politiciens. Elle s’est lancée depuis 2000, dans le marché très florissant de l’environnement.

Selon un rapport publié par l’organisation italienne de défense de l’environnement Legambiente, les activités de la mafia dans le secteur de l'environnement représentent un revenu annuel de 20,5 milliards d'euros en 2009. Les infractions dans le secteur des déchets (+33%) et les atteintes à la faune (+58%) marquent les plus grosses progressions des activités illégales.

La mafia, une holding solide et puissante

Pour Vittorio Cogliati Dezza, la mafia est devenue "une holding solide et puissante qui menace gravement l'avenir du pays en soustrayant des ressources précieuses à l'économie légale". La mafia est devenue reine pour dans la gestion des déchets, la fabrication de ciment de mauvaise qualité ou encore la pollution côtière et marine. Pour les déchets, les infractions portent notamment sur le dépôt dans des décharges sauvages, l'envoi vers l'Afrique de parties inutilisables d'ordinateurs présentées comme des appareils en état de marche.

Gomorra, le film de Matteo Garrone, parler déjà de ce type d’escroqueries. Franco, notable pourri en cheville avec la Camorra bâtit sa fortune sur le retraitement clandestin des déchets toxiques dans la région napolitaine. D’ailleurs, toujours selon le rapport, la Campanie, région qui englobe Naples est la zone où se produit le plus d'infractions (17 % du total), suivie par la Latium (12 %), qui entour Rome.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com