La décision de la Banque nationale suisse fait bondir la volatilité des marchés

16 Janvier 2015
Notez



Contre toute attente, la Banque nationale suisse a aboli le cours plancher de CHF 1,20 face à l'euro et abaissé ses taux d'intérêt à -0,75%. La devise helvétique s’est immédiatement envolée pour atteindre un pic à 0,85 CHF pour 1 EUR dans la matinée d’hier. Face à l’USD, le taux de change est passé de 1,02 franc par dollar hier matin à environ 0,90 hier après-midi. Face au JPY, le CHF s’inscrit en hausse de 13% depuis hier matin.

Une appréciation de plus de 10 %

Cette appréciation de plus de 10% du franc a entraîné la chute du marché boursier suisse qui s’est effondré d’environ 12% en CHF. Dans ce contexte, la journée d’hier a été marquée par une incertitude extrême, avec des fluctuations très importantes. Les devises devraient donc rester volatiles dans les jours et semaines à venir, d'autant que les entreprises suisses non couvertes pourraient se lancer dans des opérations de couverture et que la BNS est susceptible d’annoncer des mesures supplémentaires telles que l’application de taux d’intérêt négatifs pour soutenir les autres devises face au CHF. Après cette période de volatilité, le franc suisse devrait être influencé par l’évolution des économies américaine et européenne par rapport aux attentes actuelles.

En termes de PPA, l’USD et l’EUR devraient regagner quelques forces par rapport à leurs niveaux actuels sur le long terme. En ce qui concerne les entreprises suisses, un franc plus fort entraînera une dégradation des BPA exprimés en CHF pour les entreprises à orientation internationale. Le bloc USD représente environ 60% du BPA et l’EUR environ 40%. Le billet vert est revenu au même niveau qu'il y a six mois. L’ampleur de la dégradation dépendra des nouveaux taux de change qui prévaudront dans les trimestres à venir. La réaction négative du marché boursier avec une baisse d’environ 12% nous paraît normale si nous partons du principe que les devises s’établiront autour des niveaux actuels et que les entreprises réagiront à la nouvelle situation.

A propos de l'auteur : Martin Moeller est responsable Actions Suisse & Globales à l'Union Bancaire Privée (UBP), banque privée de Suisse.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com