ECONOMIE ET SOCIETE

La Chine sort renforcée de la crise

31 Décembre 2009
Notez



Autres articles
La Chine sort renforcée de la crise
Il y a tout juste un an, tout le monde craignait que l’économie chinoise ne soit pas assez stable pour affronter la crise. Certains lui reprochaient une demande interne trop faible, d’autre une croissance basée sur trop d’égalité. Pourtant, rien de tout cela, n’a réussi à perturber l’équilibre chinois. Aujourd’hui, nous sommes forcés de constater que l’Empire du milieu est le pays qui a le mieux gérer la crise.

C’est donc en grande pompe que le gouvernement chinois a communiqué les chiffres du commerce extérieur. En 2009, la Chine devient pour la première fois le premier pays exportateur devant l’Allemagne. Selon ses chiffres, la Chine a exporté pour 1 190 milliards de dollars, soit 9 % de toutes les exportations de la planète. En France, 80 % des jouets vendus à Noël ont été fabriqué en Chine.

Mais en réalité, le seul mérite de la Chine est d’aller moins mal que les autres. Et pour cause, elle réussit cette performance alors même que ses exportations sont en baisse de 16 % par rapport à l’an dernier. Heureusement pour la Chine, le plan de relance de 4 000 milliards de yuans, a réussi à relancer la consommation intérieure. La croissance chinoise atteindra finalement, contre toute attente, les 8 %. Un taux de croissance qui rend envieux un bon nombre de pays occidentaux. États-Unis en tête puisqu’ils devront se contenter d’un petit -2,7 %.

Chine - Etats-Unis : le véritable combat commence

Autre signe qui montre que la Chine devient une puissance comme une autre. Le marché du luxe explose. Selon une étude de BBDO Beau, l’empire du milieu représente, en 2009, un quart du marché mondial avec des ventes de 8,6 milliards de dollars. Le nombre de personnes possédant au moins 1 million de dollars dépasse les 500 000.

Avec de telles statistiques, Pékin commence à faire entendre sa voix. Dans les forums internationaux, les représentants chinois se permettent de critiquer les errances du modèle libéral occidental. L’Empire du milieu veut désormais être considérée comme une superpuissance. Et elle le fait savoir. Lors de négociations de Copenhague, le président chinois a tenu tête aux revendications américaines : réévaluation du yuan, pression diplomatique sur les régimes iraniens et nord-coréen et régulation de la consommation de CO2. Le bras de fer avec l’ancienne superpuissance a déjà commencé. Combien de temps pourront tenir les Etats-Unis ?



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Comment choisir une offre d’emploi? La période estivale est souvent l’occasion de faire le bilan sur l’année profes… https://t.co/zeveLkfb7l
Vendredi 13 Juillet - 11:17
Pourquoi la banque se tourne vers le cloud pour réussir sa transformation digitale ? La croissance du cloud ne cess… https://t.co/oXHkByzsR6
Vendredi 13 Juillet - 11:06
Quelles technologies feront l'expérience mobile de demain ? Ce n’est un secret pour personne : le mobile est devenu… https://t.co/KuOJewweEO
Vendredi 6 Juillet - 11:39
La stratégie des investisseurs doit s’adapter au retour des tensions inflationnistes L’augmentation des tensions in… https://t.co/sQvextGviX
Vendredi 6 Juillet - 11:31





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com