L’Euro fête (tristement) ses 10 ans

3 Janvier 2012
Notez



Le 1er janvier 2002, l’Euro faisait officiellement son entrée dans nos vies. Les célébrations officielles se succédaient pour célébrer le plus grand basculement fiduciaire jamais réalisé. À l’époque, pas moins de 14,9 milliards de billets et 52 milliards de pièces avaient été introduits du jour au lendemain. Dix ans plus tard, l’ambiance n’est pas la fête. Il faut dire que depuis 2007, l’Euro a enchaîné crise sur crise. Seule la Banque centrale européenne (BCE) a fait l’effort de réaliser un petit geste commémoratif en réalisant cette petite vidéo (assez pathétique) rappelant les bienfaits de l’euro.

Profitons de cet anniversaire pour faire un petit bilan de la monnaie unique. Aujourd’hui, 332 millions de personnes réparties dans 17 États membres utilisent l’Euro. En 2011, on comptait 14,2 milliards de billets et 95,6 milliards de pièces pour des valeurs respectives de 847 milliards d’euros et 22,8 milliards d’euros. Le billet de cinquante euros est le plus répandu en termes de volume (39,5 %).

Le grand gagnant : l’Allemagne

L’Euro fête (tristement) ses 10 ans
L'Allemagne, bien que contributrice nette des fonds de solidarité européens, est, selon de nombreuses études, la grande gagnante de la monnaie unique. Ainsi, depuis son introduction dans les échanges en 1999, les exportations allemandes en direction des pays de l'Union européenne ont bondi de 9 % par an, contre seulement 3 % par an entre 1990 et 1998. En supprimant le risque de change, l’Euro a facilité les exportations des entreprises de taille moyenne les pays européens. Au total, les exportations en direction de la zone Euro représentent 40 % du total des exportations allemandes.

Même sur l’inflation, grand sujet de préoccupation en Allemagne, l’Euro fait mieux que le Mark, ancienne monnaie allemande. Selon une étude de l'institut fédéral des statistiques Destatis, le taux d'inflation a été de 1,6 % en moyenne depuis l'introduction de l'euro, contre 2,6 % à l'époque du Mark. Selon la BCE, sur l’ensemble de la zone Euro, l'inflation réellement mesurée est restée chaque année autour des 2% depuis la création de la monnaie unique.

Quel avenir ?

Pourquoi alors, malgré de gros avantages vouloir faire de l’Euro le bouc émissaire de la crise ? Cela est arrivé à un tel point qu’aujourd’hui, l’avenir de monnaie unique est menacé. Le problème de l’Europe est avant tout budgétaire, et non monétaire. Et l’année 2012 ne risque pas d’arranger la situation. En effet, alors les gouvernements vont devoir massivement se refinancer (environ 640 milliards d’euros en 2012 et autant en 2013), l’Europe n’a toujours pas réussi à se munir d’un pare-feu suffisamment pour faire face à un scénario catastrophe.

C’est donc sans surprise que la monnaie unique a fini l'année sur son niveau le plus bas depuis plus de dix ans face au yen, et sur un plus bas depuis près de seize mois face au dollar. L’Euro pourrait donc bien exploser en plein vol. Un bien triste événement pour ces dix ans…



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



« Le recul des transactions immobilières n’a rien d’alarmant » À mi-parcours de cette année 2018, quel bilan tirer… https://t.co/5WRxfRlaoJ
Vendredi 20 Juillet - 10:46
Trois choses à savoir sur les marchés européens La guerre commerciale engagée par les Etats-Unis, la fin du quantit… https://t.co/ApFBAj9gvR
Vendredi 20 Juillet - 10:27
Comment choisir une offre d’emploi? La période estivale est souvent l’occasion de faire le bilan sur l’année profes… https://t.co/zeveLkfb7l
Vendredi 13 Juillet - 11:17
Pourquoi la banque se tourne vers le cloud pour réussir sa transformation digitale ? La croissance du cloud ne cess… https://t.co/oXHkByzsR6
Vendredi 13 Juillet - 11:06





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com