Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Immobilier : le pouvoir d’achat des Français a augmenté de 36 % en moyenne en 10 ans

29 Mai 2019
Antoine Balduino
Notez



Une récente étude commandée par BNP Paribas vient de révéler que les Français pouvaient acheter des surfaces plus grandes de 36 % par rapport à 2008. Une bonne nouvelle pour les investisseurs et pour le marché immobilier, qui ne s’explique pourtant pas par la baisse des prix ou par l’augmentation des salaires.


Les taux d’intérêt principaux responsables de cette hausse



Si en 2019 les Français peuvent se permettre d’acheter de plus grandes surfaces qu’en 2018, ce n’est pas parce que les prix de l’immobilier ont baissé. Au contraire, ils ont largement augmenté depuis dix ans. Ce n’est pas non plus parce que les salaires ont augmenté puisqu’ils n’ont pas vraiment bougé en dix ans.


Si les Français peuvent acheter des surfaces plus grandes de 36 %, c’est bien grâce à des taux d’intérêt qui sont devenus très intéressants depuis quelques années. Ces taux extrêmement bas permettent aux ménages d’emprunter plus et de gagner en pouvoir d’achat. Cependant, cela a aussi pour conséquence de faire augmenter les prix sur le marché. Ce n’est donc pas une situation pérenne.


Les solutions de rachat de crédit


Une autre raison de cette augmentation du pouvoir d’achat est à aller chercher du côté des services de rachat de crédit comme solutis.fr. Ces services permettent au particulier de regrouper leurs anciens crédits (immobilier, prêts personnels, crédits auto, etc.) dans un seul nouveau crédit qu’ils souscrivent auprès du service de rachat.


Le service de rachat va alors rembourser les crédits du particulier qui en a fait la demande auprès de tous les organismes créanciers concernés. Enfin, il va émettre un nouveau crédit pour le particulier à des taux actuels. Ainsi, même un crédit fait il y a dix ans avec des taux moins intéressants peut être racheté aux taux actuels et permettre ainsi de réemprunter de l’argent supplémentaire pour faire un nouvel investissement ou déménager dans une plus grande surface.


Des investissements locatifs décentralisés


Une autre dynamique vient alimenter cette augmentation des surfaces que peuvent s’offrir les Français. Effectivement, alors que les taux d’intérêt très bas ont fait augmenter les prix dans les grandes villes, les petites agglomérations sont encore à peu près épargnées. Résultat, elles représentent des investissements très intéressants et des opportunités d’obtenir de plus grandes surfaces.


Cette dynamique alimente également l’augmentation des investissements locatifs, ce qui permet de renforcer le marché immobilier de certaines régions. Bref, il semblerait que les conséquences de ces taux d’intérêt au plus bas depuis trois ans soient principalement positives pour le moment. Néanmoins, une forte inflation est à craindre et elle pourrait mener à l’éclatement d’une bulle immobilière.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com