Free mobile : au moins 700 000 abonnés avant la fin du mois de janvier

23 Janvier 2012
Notez



Pour le moment, Free reste très discret quant aux nombres d’abonnés à ses offres mobiles. Néanmoins, il est facile de faire une estimation. Pour cela, il suffit de regarder les chiffres publiés par l'organisme traitant les demandes de transfert d'opérateur mobile tout en gardant son numéro. Ce dernier a indiqué avoir enregistré un triplement des requêtes depuis l'arrivée du nouvel opérateur, le 10 janvier.

Free mobile : au moins 700 000 abonnés avant la fin du mois de janvier
"Jusqu'à la semaine dernière, nous traitions en moyenne entre 10 000 et 15 000 demandes de portabilité par jour, de tous opérateurs confondus. Depuis l'arrivée de Free, nous traitons entre 35 000 et 40000 demandes par jour. Et encore, Free s'est limité volontairement dans ses envois pour ne pas risquer la saturation de l'ensemble des systèmes qui gèrent la portabilité", précise à l'AFP Nicolas Houéry, directeur opérationnel du Groupement d'intérêt économique-Entité de la gestion de la portabilité (GIE-EGP).

En moyenne, cela fait 25 000 nouvelles demandes par jour dues à l’arrivée de Free. Fin janvier, il y aura donc environ 500 000 transferts d’abonnés vers Free mobile. A cela, il faut ajouter, il faut ajouter le nombre de personnes ayant souscrit un abonnement soit pour la première fois, soit en décidant de ne pas garder leur numéro actuel. Selon de nombreux analystes, il faudrait compter sur un minimum de 200 000 abonnés avant la fin janvier. Au total, Free pourrait donc franchir la barre des 700 000 abonnés en trois semaines et celle du million en un mois.

8 Français sur 10 prêt à migrer vers Free

Et le phénomène risque de prendre de l’ampleur si Free réussit à convaincre de son efficacité. En effet, selon une étude de l'institut GfK publiée lundi, si 8 Français sur 10 se dit près à souscrire à l’offre de Free, 39 % veulent attendre quelques mois pour voir la qualité de l'offre de Free Mobile. 14% veulent le faire immédiatement et 25% déclarent attendre la fin de leur engagement actuel

Seule incertiude pour le nouvel entrant, la réaction de ses concurrents. Les principaux opérateurs (Orange, SFR, Bouygues) ont déjà baissé les prix de leurs offres low-cost pour se rapprocher ou s'aligner sur le nouvel entrant. Mais cela risque de ne pas suffire, il faudra également qu’ils s’ajustent sur leur offre soit disant plus haut de gamme.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Croissance, confiance, mais pas de complaisance Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme… https://t.co/7c78jYZcFH
Jeudi 14 Décembre - 17:08
2018 : une nouvelle année de hausse en perspective sur les marchés actions Les prévisions de croissance pour 2018 e… https://t.co/DJ7vYtcKbe
Jeudi 14 Décembre - 17:08
L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com