Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société

ECONOMIE ET SOCIETE

Forex : plusieurs scénarios possibles pour la livre sterling à l’aube du Brexit

3 Décembre 2020
Rémi Lepage
Notez



Après 4 ans de négociations, le Royaume-Uni et l’Europe ont enfin trouvé un accord pour une sortie officielle au 31 janvier 2021. Cependant, il reste de nombreuses négociations et discussions en cours, notamment autour du commerce international.



Des négociations qui durent malgré une date butoir qui se rapproche


Selon le gouvernement britannique, les discussions seraient menées à hauteur de 95 %. Cependant, les 5 % de sujets à discuter restent évidemment les plus complexes. En effet, ces négociations devraient porter sur des sujets comme les aides d’État, la concurrence loyale entre les entreprises européennes et le Royaume-Uni ainsi les mécanismes de résolution des conflits.



Bien évidemment, toutes ces discussions et leurs résultats auront un effet immédiat sur la paire GBP/USD, c’est-à-dire sur le taux de change entre la Livre Sterling et le Dollar Américain, mais aussi sur l’Euro. Par ailleurs, sur le marché du forex, la devise de la Livre Sterling est en constant mouvement et réagit à la moindre annonce d’une des deux parties.



Plusieurs scénarios possibles pour la sortie du Royaume-Uni



Du point de vue des observateurs de cette guerre commerciale, il y aurait trois scénarios possibles concernant la sortie de la Grande-Bretagne.



Un accord global

Malgré des différences d’opinions, l’Union européenne et la Grande-Bretagne ont tenu publiquement à rappeler leur attachement à un accord commercial global permettant aux deux entités de continuer le commerce. Par ailleurs, cet accord global serait une excellente nouvelle pour tous les amateurs de trading de forex, car la Livre Sterling pourrait potentiellement bondir affichant des taux de change très hauts.



Un accord maigre (« Bare Bones »)

C’est certainement le scénario le plus probable en vue de la conjoncture actuelle avec la crise économique et sanitaire. En effet, cet accord maigre pourrait surtout permettre aux deux parties de prolonger la période de transition afin de conclure à un accord global. Selon certains traders professionnels, ce type d’accord pourrait aussi avoir des effets positifs sur les taux de change.



Un « no deal »

Cet accord est la crainte première de tous les traders. En effet, cet accord pourra être conclu si le Royaume-Uni et l’Union européenne ne peuvent pas s’entendre. Par ailleurs, ce « no deal » ne profiterait qu’à l’Europe et pas au Royaume-Uni puisque le pays serait obligé de respecter les règles commerciales de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Au niveau du forex, la Livre Sterling pourrait chuter historiquement et provoquer une dislocation du Royaume-Uni avec notamment l’indépendance de l’Écosse et la réunification de l’Irlande.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com