Et si les États-Unis faisaient faillite ?

19 Avril 2011
Notez



Et si les États-Unis faisaient faillite ?
Standard and Poor's a abaissé la perspective sur la dette des États-Unis. L’agence d’évaluation financière s’inquiète des déficits budgétaires très importants, du niveau d'endettement, et de l'absence d'une politique claire pour y remédier. Une nouvelle qui a bien sûr effondré les marchés après un début de semaine agité autour de la restructuration de la dette Grèce.

Une chance sur trois de dégrader la note du pays

Le plan présenté par Barack Obama la semaine dernière pour réduire le déficit budgétaire de 4 000 milliards de dollars sur douze ans n’a donc pas convaincu. La dette fédérale va dépasser le plafond de 14 300 milliards de dollars fixé par le Congrès. (Pour suivre l’évolution de la dette en temps réel, c’est ici.) Pour le moment, la menace est encore lointaine puisque Standard and Poor’s ne dégradera hypothétiquement la note des États-Unis que d’ici deux ans si le gouvernement américain ne met pas en place un plan d’austérité avant 2013. L'agence de notation estime "qu'il y a au moins une chance sur trois pour qu'elle dégrade la note du pays dans les deux ans ».

Un constat qui amène une question qui paraissait improbable il y a encore quelques mois : quelles seraient les conséquences économiques si les États-Unis faisaient faillite ? Car depuis de nombreuses années, le poids de la dette amène lentement mais sûrement l’économie vers le gouffre. Et plus le temps passe plus la chute apparaît brutale. En attendant, les mauvaises finances des Etats-Unis commencent déjà à avoir des conséquences. Et les Américains ne seront pas les seuls touchés par ce tsunami économique. Économie et société fait le point sur le pire des scénarios.

Premier effet : le dollar perd son statut de monnaie de référence

Si la situation ne s’améliore pas rapidement, le dollar pourrait perdre son rang de monnaie de référence. Le premier effet de cette révolution sera de perturber profondément les échanges mondiaux, notamment dans les secteurs clés comme le pétrole où les matières premières. Mais la vraie question qui se posera rapidement est : quelle monnaie pourrait remplacer le dollar ? Pour le moment, on voit mal l’euro jouait se rôle tant il se trouve lui-même dans une position instable. De son côté, le yuan chinois n'est pas encore perçu comme une monnaie de rechange tant il est sous-évalué.

Deuxième effet : la rigueur américaine freine la croissance mondiale

Pour remettre de l’ordre dans les finances, le gouvernement américain devra mettre en place un plan de rigueur comme on n’en a encore jamais vu. La croissance américaine devrait donc en pâtir et pénaliser la reprise économique mondiale.

Troisième effet : fin de l'hyper-puissance

Son besoin de rigueur obligera les États-Unis à revoir sa stratégie militaire. Il lui faudra quitter l’Irak et l’Afghanistan. Ce retrait sera le premier signe de la fin de la puissance américaine dans le monde. Face à l'émergence de pays comme la Chine, l'Inde ou le Brésil, les États-Unis seront donc obligés de s'accommoder d'un monde multipolaire. Une révolution ! Et si on assistait à la chute de l’empire romain du XXème siècle.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Nos chers ascenseurs Quel est le moyen de transport le plus utilisé en France ? La voiture ? Non. Le trai… https://t.co/Wpu4axgqzX
Jeudi 18 Janvier - 15:49
Robo advisor : quand l'humain rencontre le robot Inspirés par le succès de leurs homologues américains, les robo ad… https://t.co/LgREeshQld
Jeudi 11 Janvier - 15:55
88 % des directeurs envisagent des augmentations Bon à savoir avant les entretiens annuels d’évaluation : 88 % des… https://t.co/R2p3htB9bX
Mercredi 10 Janvier - 12:43
2018 : croissance et normalisatin monétaire 2017 s’achève sur la confirmation de la bonne santé de l’économie mondi… https://t.co/3qoNLjvCi1
Mercredi 10 Janvier - 12:28



2018 : croissance et normalisation monétaire

10/01/2018 - Emmnauel Auboyneau et Xavier D'Ornellas

Politique monétaire : la fin d'une décennie d'illusions

19/12/2017 - Emmanuel Auboyneau et xavier d'Ornellas

Croissance, confiance, mais pas de complaisance

14/12/2017 - Christophe Morel


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com