Déficit budgétaire : tôt ou tard la France finira par payer

14 Février 2009
Notez

A force de jouer avec le feu, on se brûle. Cela faisait déjà quelques mois que la sanction planait mais le gouvernement français n’a rien fait pour corriger pour le tir. Résultat, la Commission européenne ouvrira demain une procédure de déficit excessif à l’égard de la France.



Déficit budgétaire : tôt ou tard la France finira par payer
Les déficits de la France pour 2009 et 2010 sont attendus largement au-dessus des 3 % du PIB autorisés : 5,4 % en 2009 puis 4,4 % en 2010 selon la Commission européenne. De son côté, Bercy ne prévoit « qu’ » un déficit de 4,4 % en 2009.

La France va donc payer chèrement son programme de relance budgétaire d’un total de près de 30 milliards d’euros soit environ 1,3 % du PIB. Mais en réalité, la Commission européenne dit surtout sanctionner « les efforts insuffisants de consolidation fiscale lorsque les conditions économiques étaient plus favorables ». Autre élément en cause, la dette de la France qui, selon les prévisions de la Commission, devrait s’envoler : 67,1 % du PIB en 2008, 72,4 % en 2009 et 76 % en 2010.

Mais, rassurons nous, cette sanction n’est que théorique. En effet, nous ne sommes pas les seuls : l’Espagne et la Grèce sont également de mauvais élèves. Avec la crise, l’Europe a, pour le moment, d’autres chats à fouetter. Interrogé lundi au Parlement européen, Almunia a ainsi indiqué que la Commission ne fixerait pas de délai pour la correction des déficits budgétaires qui dépassent le seuil de 3 %. Autrement dit, l’avertissement est oral. Pourtant, à force de ne pas sanctionner les mauvais élèves, les bons élèves vont finir par se demander quels intérêts ils ont à rester « sages ».

D’autant plus que, même si Bruxelles ne met pas ses menaces à exécution, le retour de bâton arrivera bien assez tôt. Relancer pour le présent, OUI. Mais il ne faut pas pour autant en oublier le futur…



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Nos chers ascenseurs Quel est le moyen de transport le plus utilisé en France ? La voiture ? Non. Le trai… https://t.co/Wpu4axgqzX
Jeudi 18 Janvier - 15:49
Robo advisor : quand l'humain rencontre le robot Inspirés par le succès de leurs homologues américains, les robo ad… https://t.co/LgREeshQld
Jeudi 11 Janvier - 15:55
88 % des directeurs envisagent des augmentations Bon à savoir avant les entretiens annuels d’évaluation : 88 % des… https://t.co/R2p3htB9bX
Mercredi 10 Janvier - 12:43
2018 : croissance et normalisatin monétaire 2017 s’achève sur la confirmation de la bonne santé de l’économie mondi… https://t.co/3qoNLjvCi1
Mercredi 10 Janvier - 12:28



2018 : croissance et normalisation monétaire

10/01/2018 - Emmnauel Auboyneau et Xavier D'Ornellas

Politique monétaire : la fin d'une décennie d'illusions

19/12/2017 - Emmanuel Auboyneau et xavier d'Ornellas

Croissance, confiance, mais pas de complaisance

14/12/2017 - Christophe Morel


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com