Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société

ECONOMIE ET SOCIETE

Dans quels arrondissements de Paris les charges locatives sont-elles les plus élevées ?

11 Juin 2019
Rémi Lepage
Notez



L'été approche à grand pas et avec lui débute la haute saison des déménagements. L'immobilier.flatlooker.com va bientôt entrer en ébullition. Pour l'occasion, l'agence de location en ligne Flatlooker.flatlooker.com , a mené une étude afin de connaître le prix moyen des charges locatives des immeubles par arrondissement. L'étude, menée sur plus de 1500 locations, réserve bien des surprises. Passage en revue.

Le 16ème, 8ème et 15ème sont les arrondissements les plus onéreux

Arrondissement le plus à l'ouest de Paris, le 16ème arrive en tête des arrondissements les plus chers de Paris avec 4,01€ de charges moyennes au m2. Il est suivi par le 8ème arrondissement avec 3,28€/m2. « Les logements des arrondissements prestigieux du 16e et du 8e arrondissement présentent statistiquement plus d'agréments. Le gardiennage y est plus fréquent, tout comme les locations avec services (chauffage, internet, électricité) ce qui fait monter le prix des charges locatives », résume Nicolas Goyet, co-fondateur de Flatlooker. Quatre arrondissements situés à l'extrême nord et l'extrême sud créent la surprise avec des charges assez élevées. Il s'agit du 13ème arrondissement (2,98€/m2), du 18ème (2,93€/m2), du 14ème (2,91€/m2) et enfin du 19ème (2,91€/m2).

Ces arrondissements comportent souvent des logements plus récents avec des ascenseurs et du chauffage collectif, ce qui qui fait vite monter la facture des charges ! Contrairement à ce que l'on peut penser, les arrondissements centraux sortent leur épingle du jeu avec des charges en dessous de 2,9€ du m2. L'arrondissement central le moins cher est le 6ème arrondissement de Paris avec des charges moyennes s'élevant à 2,33€/m2. Il est suivi du 2ème arrondissement de la capitale puisque les charges sont à 2,44€ du m2. Autre arrondissement central peu coûteux : le 1er arrondissement de Paris qui jouxte le 2ème avec des charges de 2,54€ du m2. « Ce faible montant des charges locatives dans les quartiers centraux s'explique par l'ancienneté des immeubles. Mêmes si les rénovations y sont fréquentes et coûteuses, elles ne sont pas répercutées dans les charges locatives. Les prestations collectives telles que l'ascenseur ou encore le gardiennage n'y sont pas si fréquentes », explique Nicolas Goyet.



Le classement

 

  1. 16ème : 4,01€
  2. 8ème : 3,28€
  3. 15ème : 3,17€
  4. 5ème : 3,14€
  5. 13ème : 2,98€
  6. 18ème : 2,93€
  7. 19ème : 2,91€
  8. 14ème : 2,91€
  9. 4ème : 2,86€
  10. 20ème : 2,77€
  11. 3ème : 2,63€
  12. 7ème : 2,61€
  13. 12ème : 2,61€
  14. 9ème : 2,58€
  15. 1er : 2,54€
  16. 11ème : 2,49€
  17. 2ème : 2,44€
  18. 20ème : 2,35€
  19. 6ème : 2,33€
  20. 10ème : 2,32€

 

 


Quelles sont la nature des charges relatives aux locataires ?

La liste des charges locatives dépend de chaque immeuble et surtout de ce que chaque propriétaire fournit comme service à son locataire. Voici un détail précis de ce que peuvent inclure les charges locatives :
 

a)      Ascenseurs et monte-charge

  • l'électricité,
  • l'exploitation (visite périodique, nettoyage, examen semestriel des câbles, tenue d'un dossier par l'entreprise d'entretien mentionnant les visites techniques, incidents),
  • la fourniture de produits ou petits matériel d'entretien (chiffons, graisses et huiles nécessaires, lampes d'éclairage de la cabine),
  • les menues réparations de la cabine (changement boutons d'envoi, paumelles de portes), des paliers (ferme portes mécaniques, électriques ou pneumatiques), et des fusibles.
 

b)     Eau froide, eau chaude et chauffage collectif

  • eau froide et chaude de l'ensemble des occupants,
  • eau nécessaire à l'entretien courant des parties communes, y compris la station d'épuration,
  • eau nécessaire à l'entretien courant des espaces extérieurs,
  • produits nécessaires à l'exploitation, à l'entretien et au traitement de l'eau,
  • fourniture d'énergie quelle que soit sa nature,
  • exploitation des compteurs généraux et individuels et à l'entretien des épurateurs de fumée,
  • réparation des fuites sur joints.
 

c)      Installations individuelles

  • le chauffage et la production d'eau chaude, 
  • ainsi que la distribution d'eau dans les parties privatives (contrôle des raccordements, réglage de débit et températures, dépannage, remplacement des joints cloches des chasses d'eau).
 

d)     Parties communes intérieures

  • à l'électricité,
  • à la fourniture de produits d'entretien (balais et sacs nécessaires à l'élimination des déchets) et de produits de désinsectisation et désinfection,
  • à l'entretien de la minuterie, des tapis, de vide-ordures,
  • à la réparation des appareils d'entretien de propreté tels que l'aspirateur,
  • aux frais de personnel d'entretien.
 

e)      Espaces extérieurs

  • voies de circulation, 
  • aires de stationnement, 
  • abords des espaces verts 
  • et équipement de jeux pour enfants.
 

f)       Taxes et redevances

  • la taxe ou redevance d'enlèvement des ordures ménagères,
  • la taxe de balayage,
  • la redevance assainissement.


Rémi Lepage


1.Posté par Johnclair le 14/06/2019 11:26

Thanks for sharing here amazing post of financial.And the 16th topped the most expensive districts of Paris because rental charges of highest in Paris.It was nice brief explanation.I am a writer at college website so I have liked so much your presentation.Thank you.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com