Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société
ECONOMIE ET SOCIETE

Comment les Français adaptent leurs habitudes face à l'inflation ?

1 Septembre 2022
Rémi Lepage
Notez



Bonial, pionnier et leader du drive-to-store en Europe, dans un contexte inflationniste où le pouvoir d’achat se retrouve au cœur de l’actualité, a souhaité se pencher sur la relation des Français à la consommation à l’occasion de la rentrée en les questionnant notamment sur leur pouvoir d’achat mais aussi sur le plaisir d’achat.

Optimisation des achats

Cette nouvelle vague du baromètre réalisé par OpinionWay, tout comme les précédentes, met notamment en exergue à l’heure de l’inflation le poids des dépenses contraintes des Français et leurs incidences sur leur quotidien. Ces derniers n’écartent pas pour autant les achats plaisir et s’appuient sur les offres proposées par les enseignes afin d’optimiser leur pouvoir d’achat face à l'inflation. Pour autant, notons que le ressenti des Français quant à l’évolution des prix ne sera pas sans effet sur les comportements d’achats dans les semaines à venir.

les Français en attente de mesures pour les soulager et prêts à faire évoluer leurs comportements d'achat

Alors que 85% des Français ont un sentiment négatif sur leur pouvoir d’achat, le graphique ci-dessus traduit une certaine forme de réalité vécue par nos concitoyens au quotidien. En effet, 31% d’entre eux peinent à financer leurs dépenses jusqu’à la fin du mois. Plus encore, 34% estiment que leur pouvoir d’achat ne leur permet pas de vivre décemment. Bien qu’il soit possible de constater quelques évolutions depuis mars dernier, le ressenti des François apparaît toujours comme majoritairement négatif.
 
Si huit Français sur dix (81%) estiment le blocage des prix énergétiques utile, 78% se déclarent favorables à une remise de 15% sur l'ensemble des courses alimentaires. En parallèle, 69% perçoivent positivement un chèque énergie (gaz, électricité) et 61% un chèque carburant. Les loisirs ne sont pas en reste, un Français sur deux (50%) jugerait utile le versement d’un chèque Loisirs d’une valeur de 100€. Pour autant, les Français ne comptent pas que sur les pouvoirs publics pour les accompagner, ils savent que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et tendent à faire évoluer leurs comportements d’achats

Faire évoluer le comportement d’achat pour optimiser le pouvoir d’achat

Au regard du graphique ci-dessous, nous pouvons constater que l’ensemble des indicateurs suivent une tendance haussière et que les Français redoubleront d’efforts pour préserver leur pouvoir d’achat. Ainsi, 46% (+6 pts) d’entre eux ont l’intention d’être plus attentifs aux prix et 34% (+2 pts) rechercheront davantage de promotions. Pour ce faire, 19% (+2pts) fréquenteront davantage les enseignes discount et 16% (+4 pts) privilégieront les grandes surfaces dont nous observerons le classement que ces derniers leur attribuent un peu plus bas dans ce communiqué. Concernant le choix des produits, 23% (+6 pts) jetteront leur dévolu sur les marques distributeurs.
 
En parallèle, près d’un Français sur quatre (23% / +3 pts) s’attachera à vendre des produits d’occasion et 22% (+5 pts) achètera des produits de seconde main pour réaliser des économies.
 
Enfin, la réduction des loisirs et vacances seront à l’ordre du jour pour 24% (+9 pts) des Français, tout comme la limitation des déplacements (24%).

Achats plaisir, un budget en hausse à l'heure de la trêve estivale

Alors que 63% (+ 1pt) des Français estiment que le prix des achats plaisirs augmente, seuls 23% (-2 pt) des Français réalisent régulièrement des achats plaisir contre 68% occasionnellement.
Paradoxalement, le budget moyen des Français pour les achats plaisir de 334€ a progressé de 54€ depuis notre dernière vague. Nous relativiserons cependant cette hausse eu égard au fait que ce sondage a été réalisé mi-août à l’heure de la trêve estivale. Notons par ailleurs que pour 68% des Français, les promotions leur permettent de réaliser un achat plaisir.

Pour autant, à la lumière du graphique ci-dessous, il ressort que les Français se recentrent sur les achats essentiels du quotidien pour se faire plaisir. Produits d’hygiène, courses alimentaires, restaurants et traiteurs ou encore vacances et week-ends figurent ainsi sur le haut de la liste.


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon






Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com


Mentions légales :

Éditeur : Économie et société - SIREN : 804 336 667 - Siège social : 55 avenue Gambetta 78400 CHATOU - Tél. : 01 75 26 57 97 - Directeur de la publication : Vincent Paes
Hébergeur : SAS OVH - 2 rue Kellermann BP 80157 59100 Roubaix - Tél. : 09 72 10 10 07
Date de création : 3 septembre 2017 - Tous droits réservés (2007-2022)