Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité
Economie et société
ECONOMIE ET SOCIETE

Banque : un secteur qui manque de concurrence

18 Juin 2013
Notez



Vos frais bancaires vous semblent trop élevés et vos produits d'épargne pas assez rentables. Bref, vous n'êtes pas satisfait de votre établissement bancaire. Dans d’autres secteurs, vous vous contenteriez d’aller voir ailleurs. Mais le secteur bancaire n’est pas assez fluide pour cela, les démarches, les coûts cachés et le temps perdu fait des consommateurs des prisonniers. Pourtant, il est souvent très rentable d’aller voir ailleurs.

Les banques en ligne proposent désormais des offres moins chères et tout aussi compétitives. De nombreux services sont même gratuits ! Ouvrir un compte bancaire n’a jamais été aussi simple. Pourquoi attendre ? Malheureusement, les consommateurs ne franchissent que rarement le pas.

Trois milliards d’euros par an !

Banque : un secteur qui manque de concurrence
Bien consciente de cela, certaines banques en profitent pour faire payer le prix fort à leurs clients. Des frais qui rapportent trois milliards d'euros par an aux banques françaises. Un sujet sensible qui mobiliser les politiques. La réforme bancaire , qui est actuellement en lecture à l'Assemblée nationale, prévoit de plafonner les commissions d'intervention, ces frais prélevés aux clients des banques pour les paiements réalisés sans provision suffisante sur le compte.

Si limiter le montant de certains frais bancaires est une bonne chose, il ne résout pas le problème du manque de concurrence. Le gouvernement devrait plutôt légiférer en vue de favoriser la concurrence. Pour cela, il faut intervenir sur trois points :

1- Rendre plus fluide la mobilité de la clientèle : Comme dans la téléphonie mobile, il faut simplifier les procédures de transfert de comptes d’une banque à une autre. Le passage chez le concurrent suppose au préalable que le client clôture son compte à sa banque. Or, ce qui devrait être une formalité banale, se transforme en casse-tête. Comme le confirment plusieurs rapports du médiateur bancaire, cette opération est à l’origine d’une cascade de réclamations et de contentieux entre les banques et leur clientèle.
Sa complexité tient en partie à la panoplie de services adossés au compte bancaire dans le cadre de packages vendus dans le réseau des agences bancaires.

2- Rendre plus lisibles et comparatifs les tarifs : Il faut être patient et «vraiment très intéressé» pour parcourir le tableau des tarifs affiché dans les agences bancaires. Difficile donc de savoir quelle banque est la moins chère pour le service qui nous intéresse.

3- En finir avec la vente couplée crédit/assurance : Dès que vous souscrivez à un crédit, il vous est tendu un formulaire pour apposer votre signature pour la police d’assurance en général qui relève du même groupe que votre banque. Le client ne pose pas la question de la possibilité de faire jouer la concurrence.


Tags : Banque, Hellobank

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon






Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com


Mentions légales :

Éditeur : Économie et société - SIREN : 804 336 667 - Siège social : 55 avenue Gambetta 78400 CHATOU - Tél. : 01 75 26 57 97 - Directeur de la publication : Vincent Paes
Hébergeur : SAS OVH - 2 rue Kellermann BP 80157 59100 Roubaix - Tél. : 09 72 10 10 07
Date de création : 3 septembre 2017 - Tous droits réservés (2007-2022)