Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

Altice-Cablevision : quand le rêve américain devient réalité

29 Juin 2016
Frédéric Ichay
Notez



Au terme de neuf mois de négociation, Altice finalise l'acquisition de Cablevision Systems Corp., devenant ainsi le quatrième câblo-opérateur aux Etats Unis en nombre d'abonnés. En effet, le conglomérat européen des télécoms a déclaré avoir complété son acquisition de l'une des entreprises de câblo-distribution pionniers de l'industrie pour 17,7 milliards de dollars.

4,6 millions d'abonnés

La nouvelle société Altice USA est dorénavant constituée de l'union de Cablevision et de Suddenlink, acquis l'an dernier avec près de 4,6 millions d'abonnés pour les services de haut débit et de vidéo. Altice USA a des activités dans 20 États, et se trouve ainsi aujourd'hui juste derrière la société Comcast, la société Charter Communications – et sa dernière acquisition Time Warner Cable - et la société Cox Communications. Selon le fondateur et actionnaire majoritaire du groupe, Patrick Drahi, Altice USA constitue un "pilier essentiel" à l'entreprise ainsi qu'une "plate-forme de croissance puissante et dynamique". Il n'hésite pas à se montrer enthousiaste quant aux perspectives prometteuses de ce rêve américain.

Pour l'avenir, il déclare vouloir accélérer les investissements dans les réseaux et miser sur leurs ressources, expertise et leur présence à l'international (l'entreprise est en effet déjà présente dans de nombreux pays: Belgique, France - y compris aux Antilles, en Guyane et dans l'Océan Indien - Israël, Luxembourg, Maurice, Portugal, République dominicaine et Suisse) pour fournir des produits et des services innovants aux clients américains. De plus, Altice a promis d'investir davantage lors du bouclage de cette opération dans l'amélioration de l'infrastructure des réseaux Cablevision et Suddenlink, tout particulièrement en ce qui concerne le renforcement des vitesses à large bande, l'amélioration du service Wi-Fi ainsi que la mise à jour du guide de programmation et de l'interface afin de les rendre plus user-friendly.

900 millions de dollars d'économies en trois ans

Autre conséquence de cette fusion, l'apparition d'objectifs bien ambitieux: Altice s'est engagé à économiser 900 millions de dollars dans les trois années suivant l'accord de consolidation entre Cablevision et Suddenlink. En visant aussi haut, certains ne doutent pas qu'Altice mettra tout en œuvre pour atteindre cet objectif, en particulier en effectuant d'importants licenciements. Cette crainte est justifiée puisque cette pratique a déjà eu lieu dans le groupe, notamment en Europe au cours des acquisitions de ces dernières années. L'ex-banquier d'affaires Dexter Goei, devient le numéro 2 de la société et l'homme de main de Patrick Drahi. En effet, il sera le nouveau PDG de Altice USA, pour y porter les ambitions du groupe.

Selon lui, grâce à son infrastructure, ses services de hautes qualités, et une approche centrée sur le client, le groupe dispose de tous les atouts pour croître pour devenir un groupe de communications et de médias de premier plan. Les hauts postes des sociétés absorbées ne sont pas oubliés puisque Michael Schreiber, ancien de Comcast sera dorénavant directeur du contenu d'Altice USA. Toutefois, au sein du groupe Cablevision, le fondateur Charles Dolan et son fils James Dolan se contenteront d'un siège au Conseil d'administration. Enfin, l'objectif à court terme du groupe serait d'intégrer les activités américaines au sein d'Altice, de favoriser leur développement grâce à un effort sur l'innovation et l'investissement. Cela permettra ainsi d'améliorer la relation et l'expérience avec les clients et les communautés locales.

A propos de l'auteur : Frédéric Ichay est avocat associé chez Pinsent Masons.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter






Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon






Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com


Mentions légales :

Éditeur : Économie et société - SIREN : 804 336 667 - Siège social : 55 avenue Gambetta 78400 CHATOU - Tél. : 01 75 26 57 97 - Directeur de la publication : Vincent Paes
Hébergeur : SAS OVH - 2 rue Kellermann BP 80157 59100 Roubaix - Tél. : 09 72 10 10 07
Date de création : 3 septembre 2017 - Tous droits réservés (2007-2022)