A qui profiterait le Brexit ?

4 Mars 2016
Christophe Dispas
Notez



A court terme, le Brexit ne profiterait à personne. Pour le Royaume-Uni, une récession serait sans doute inévitable. Concrètement, la conséquence serait une baisse des actions, une baisse de la devise … et, ce qui est plus positif, une baisse des taux d’intérêt. En effet, les risques économiques pousseraient certainement la Banque d’Angleterre à sortir l’artillerie lourde monétaire.

Le Royaume-Uni a beaucoup à perdre

Pour la zone euro, outre la perte d’un partenaire économique privilégié, c’est essentiellement le précédent que cela créerait qui pourrait s’avérer très couteux. Dans ce contexte, le risque de voir un autre pays sortir va augmenter … et le risque de perte significative pour les investisseurs concernés ! A moyen terme la lecture est plus difficile. Au niveau européen, il semble néanmoins qu’il n’y ait pas beaucoup à gagner d’un Brexit. La sortie du Royaume-Uni aura ouvert la boite de Pandore. Toute bonne nouvelle sur la croissance au Royaume-Uni sera systématiquement utilisée comme une preuve de la nécessité de sortir de la zone euro par les opposants.

Pour le Royaume-Uni, le risque est double. D’une part, différentes sociétés de la zone euro, comme les services financiers notamment, pourraient décider de relocaliser certaines activités. Un second risque serait de voir la livre sterling s’apprécier fortement en cas de crise dans la zone euro, via un effet de valeur refuge. La position compétitive du Royaume-Uni pourrait ainsi être plus difficile à tenir à moyen terme. Ils pourraient par contre profiter de taux d’intérêt structurellement plus bas. Finalement, le bénéficiaire de cette nouvelle querelle européenne pourrait une nouvelle fois être les Etats-Unis, lesquels profiteraient des retombées de ces incertitudes économiques.

A propos de l'auteur : Christophe Dispas est professeur de finance à la SKEMA Business School.


Tags : Brexit
Christophe Dispas

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



Nos chers ascenseurs Quel est le moyen de transport le plus utilisé en France ? La voiture ? Non. Le trai… https://t.co/Wpu4axgqzX
Jeudi 18 Janvier - 15:49
Robo advisor : quand l'humain rencontre le robot Inspirés par le succès de leurs homologues américains, les robo ad… https://t.co/LgREeshQld
Jeudi 11 Janvier - 15:55
88 % des directeurs envisagent des augmentations Bon à savoir avant les entretiens annuels d’évaluation : 88 % des… https://t.co/R2p3htB9bX
Mercredi 10 Janvier - 12:43
2018 : croissance et normalisatin monétaire 2017 s’achève sur la confirmation de la bonne santé de l’économie mondi… https://t.co/3qoNLjvCi1
Mercredi 10 Janvier - 12:28



2018 : croissance et normalisation monétaire

10/01/2018 - Emmnauel Auboyneau et Xavier D'Ornellas

Politique monétaire : la fin d'une décennie d'illusions

19/12/2017 - Emmanuel Auboyneau et xavier d'Ornellas

Croissance, confiance, mais pas de complaisance

14/12/2017 - Christophe Morel


Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com