7 % des consommateurs en ligne français n’achètent qu’à l’étranger

25 Novembre 2014
Rémi Lepage
Notez

Selon une étude PayPal sur les tendances de consommation en ligne, les acheteurs transfrontaliers dépensent deux fois plus que les acheteurs uniquement nationaux et les premiers consommateurs étrangers qui effectuent leurs achats sur des sites français sont les Chinois.



Cette étude, qui porte sur les habitudes de consommation en ligne, a été menée auprès d’un échantillon de 17 500 personnes réparties dans 22 pays. Elle révèle également les opportunités et meilleures pratiques pour accompagner les entrepreneurs dans leurs stratégies à l’export.

Le commerce transfrontalier : une tendance forte

« Le commerce a beaucoup évolué, notamment grâce aux nouvelles technologies. Aujourd’hui, il est possible d’acheter sur n’importe quel site Internet étranger, à tout moment et depuis n’importe quel appareil. C’est ce que nous appelons la « People Economy », une économie centrée sur les hommes, un mouvement auquel nous contribuons en rendant le paiement plus simple, plus sûr et plus intuitif, » précise Sophie Ancely, directrice commerce transfrontalier chez PayPal France.

Aujourd’hui, les Français n’hésitent plus à acheter en ligne et à l’étranger. Cette étude montre que 70 % des internautes adultes français ont effectué des achats en ligne ces 12 derniers mois et que, parmi eux, la moitié a déjà fait un achat à l’étranger sur cette même période, notamment sur des sites anglais (23 %), américains (20 %) et allemands (19 %). A noter également que 7 % des consommateurs en ligne français n’achètent qu’à l’étranger et disent réaliser en moyenne 19 % de leurs achats transfrontaliers sur eBay.

35 % des Chinois achètent en ligne en France

Les consommateurs du monde entier n’hésitent également pas à effectuer leurs achats sur des sites français. La Chine (35 % des Chinois achètent en ligne en France), les Etats-Unis (12 %) et la Russie (9 %) sont les trois principaux marchés sur lesquels les entrepreneurs français peuvent développer leur stratégie à l’export.

En matière d’intention d’achats à l’international, la tendance mondiale est en forte croissance. En effet, une part grandissante des internautes adultes des pays émergents comme la Turquie (46 %), le Brésil (51 %), le Mexique (59 %) ou la Chine (52 %) prévoit de dépenser davantage en ligne à l’international dans les 12 prochains mois.

De plus, les acheteurs en ligne transfrontaliers (ceux qui dépensent plus de 10% de leurs achats annuels à l’international) dépensent au niveau mondial deux fois plus que les acheteurs en ligne uniquement nationaux. Les entrepreneurs français ont donc de belles opportunités de croissance à saisir en développant leurs ventes à l’international.

Les secteurs les plus représentés dans le commerce transfrontalier

Au niveau mondial, les vêtements et les chaussures sont les produits les plus recherchés par les acheteurs transfrontaliers, qui sont 39 % à acheter à l’étranger dans cette catégorie. En seconde position, les produits high-tech et équipements électroniques sont également très populaires avec 26 % des consommateurs transfrontaliers à acheter ce type de produits. Lorsqu’ils achètent des produits sur des sites étrangers, les acheteurs transfrontaliers français privilégient les trois secteurs suivants : prêt-à-porter (à 31 % d’entre eux), produits high-tech et équipements électroniques (21 %), et biens de divertissement ou d’éducation non numériques tels que les livres, CD, DVD, jeux vidéo,… (18 %).

Les coûts d’expédition sont déterminants pour les consommateurs, au niveau mondial, lorsqu’ils effectuent un achat à l’international. 51 % de ceux qui ont consommé en ligne et à l’étranger au cours des 12 derniers mois ont déclaré que les coûts de livraison élevés les avaient empêchés d’acheter dans un autre pays. 47 % des sondés seraient plus enclin à acheter à l’extérieur de leurs frontières si la livraison gratuite était proposée. Enfin, 51 % des personnes interrogées affirment que la livraison gratuite et la gratuité des frais de retours vers un autre pays sont indispensables. Avec la livraison gratuite et les frais de retour remboursés, PayPal répond déjà à cette demande des consommateurs, et ce dans 20 pays dont la France, l’Italie ou l’Espagne.

La sécurisation du paiement (choix de 54 % des acheteurs transfrontaliers qui utilisent plus d’un moyen de paiement lorsqu’ils achètent sur un site étranger), la garantie ou protection des achats (49 %) et la praticité de la transaction (44 %) sont pour près de la moitié des répondants des raisons qui les conduiraient à choisir leur moyen de paiement préféré pour leurs achats transfrontaliers.


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com