32 % des Français estiment que leur centre-ville est en déclin

30 Juin 2017
Rémi Lepage
Notez



Un chiffre en hausse de deux points depuis l'an dernier et même si ce second chiffre est en baisse de quatre points, 59 % des Français se disent attachés à leur centre-ville, c'est particulièrement le cas des 18-24 ans (65%). A l'occasion de la 12ème édition des Assises du centre-ville, l'institut CSA publie son baromètre annuel du Centre-ville et des commerces : enquête réalisée pour l'association centre-ville en mouvement et Clear Channel.

La dynamique commerciale en cause

Publié la veille de l'ouverture des 12ème assises du centre-ville, ce baromètre révèle entre-autres que 78 % des français souhaitent être associés à la construction du centre-ville de demain. Pour les français qui avouent se rendre de moins en moins en centre-ville, 39 % des habitants des villes de 50 000 à 100 000 habitants évoquent un choix trop restreint de commerce de proximité. Dans cette étude, le commerce local apparait comme étant un levier fort puisque 83 % des personnes interrogées indique « essayer de privilégier le commerce local ».

Pour 49 % des français interrogés, les commerces et artisans de proximité, sont les premiers du top 3 de type de commerces attendus pour y venir plus fréquemment. D'ailleurs 24 % d'entre eux (+4pts) déclarent fréquenter davantage les commerces de centre-ville. « Ces chiffres démontrent bien l'attachement des français au centre-ville, la dynamique commerciale et de proximité est ce qu'ils en attendent le plus » explique Olivier Bourdon, Directeur de la Fédération des Boutiques à l'Essai, « nous devons donc tout mettre en œuvre pour redynamiser les centres-villes qui perdent un à un leurs commerces de proximité ».

La vacance commerciale, ce fléau qui « gangrène » les villes françaises

En 2015, la moyenne nationale de la vacance commerciale dans les centres-villes atteignait 10 %, on l'estime à 11 % sur 2016, certaines villes comme Béziers, Montélimar ou Carcassonne sont particulièrement touchées avec un taux qui dépasse les 15 %. Phénomène récent et grandissant, la vacance commerciale représente un enjeu capital pour une bonne partie des territoires en France. La revitalisation des centres-villes est une priorité pour de nombreuses communes à la recherche de solutions pour ramener la vie économique et donc sociale et citoyenne dans leur cœur de ville.


Rémi Lepage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com