Economie et société - Les clés pour comprendre l'actualité

3 Français sur 4 peuvent travailler de manière flexible

27 Septembre 2019
Rémi Lepage
Notez

Déterminer ses horaires est le concept le plus populaire en France.



La flexibilité au travail est plutôt bien établie dans les entreprises françaises. Pas moins de 78% permettent à leurs collaborateurs de bénéficier d’une ou plusieurs formes de travail flexible (télétravail, horaires adaptées, espace de bureau partagé, co-working…). Le concept d’horaire flexible, dans lequel les employés peuvent déterminer leurs propres heures de travail, obtient les meilleurs résultats (73%), suivi du télétravail (50%), par exemple à la maison ou sur un lieu de travail en commun. Telle est la conclusion d'une étude menée conjointement par Protime, spécialiste de l'enregistrement des temps et de la planification du personnel, et SD Worx, prestataire de services RH.

Le Royaume-Uni est le plus avancé en termes de flexibilité du travail

3 Français sur 4 peuvent travailler de manière flexible
Les entreprises françaises sont en phase d’adopter largement une nouvelle façon de travailler. Pour presque un employé sur deux (48%) des entreprises françaises interrogées, il est possible de choisir soi-même où et quand il travaille, que ce soit à domicile, dans un lieu de travail flexible ou au bureau. Si ce 1er chiffre est déjà très encourageant, il est encore appuyé par le fait que 30% des entreprises acceptent une flexibilisation du travail uniquement pour certaines catégories d’employées. Cela va dépendre principalement du type de poste concerné (57%), du type de tâches (exécutive, administratives ou managériale) pour 37% ou du niveau hiérarchique au sein de la société dans 27% des cas.
 
De tous les pays européens étudiés, le Royaume-Uni est le plus avancé en termes de flexibilité du travail. En effet, 83% des entreprises britanniques autorisent une ou plusieurs formes de travail flexible pour leurs salariés ou certains groupes de salariés. Avec 78%, la France se place au second rang des pays Européens, devant la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas.  
 
 

La flexibilité des horaires de travail en tête du classement

La flexibilité des horaires de travail (73%) est le système le plus souvent proposé et autorisé par les entreprises françaises. Il s'agit, entre autres, d'horaires de travail adaptés, dans lesquels les salariés peuvent gérer de manière flexible les heures de début et de fin de leur journée de travail. Ainsi les employés peuvent choisir de s'arrêter un peu plus tôt pour aller chercher leurs enfants à l'école, puis reprendre leur journée de travail après l'heure du coucher des enfants. Le télétravail est quant à lui autorisé par 50% des entreprises françaises. Dans près d'une entreprise française sur 4 (23%), cela se fait à partir d'un lieu de travail ou d'un bureau partagé.
 
Plus globalement, de tous les pays européens étudiés, c’est finalement l’Allemagne qui propose le plus facilement une flexibilité des horaires de travail, avec pas moins de 80% des entreprises allemandes qui rendent cela possible pour leurs employés. Le coworking en espace de travail partagé est beaucoup plus souvent proposé chez nos voisins européens comme au Pays-Bas (46%), au Royaume-Uni (34%), en Belgique (29%), en Allemagne (25%) et seulement 23% pour la France.
 
Peter s'Jongers, CEO de Protime : "La présence physique de 9 à 5 au bureau est souvent surestimée. Dans la société d'aujourd'hui, où le travail et la vie privée sont de plus en plus étroitement liés, les employés demandent plus de flexibilité pour déterminer leur propre horaire et leur lieu de travail. L'enregistrement en ligne des temps et des présences aide déjà 6 entreprises françaises sur 10 à faciliter le télétravail à domicile et le télétravail pour leurs employés. Dans la guerre des talents, ces outils d'enregistrement (en ligne) ont un rôle important à jouer."
 

Le point sur le télétravail

Le télétravail est l’un des sujets d’actualités les plus discutés en ce moment aussi bien par les collaborateurs que par les décideurs des entreprises elles-mêmes. Si l’idée de travailler de chez soi quelques jours par semaine, est à priori une idée séduisante à bien des égards (gain de temps, transports, écologie, efficacité, économie…), notre étude montre que 48.8% des postes occupés par les collaborateurs des entreprises françaises interrogées ne sont tout simplement pas compatibles avec ce mode de travail. Nos voisins européens semblent moins touchés par cette question, puisque par exemple ce chiffre descend à 27.8% au Royaume-Uni et 38.8% en Allemagne. La Belgique est assez proche avec 46.9% des personnes interrogées.
 
Si certaines fonctions au sein des entreprises ne sont pas compatibles avec le principe de télétravail, ce qui explique en partie la disparité de sa mise en place sur le territoire nationale, les employés qui eux en bénéficient, n’ont pas tous les mêmes raisons ni les mêmes fréquences d’utilisation dans leur planning.
 
En effet, les Français recherchent des jours de télétravail pour mieux équilibrer leur vie professionnelle et personnelle avant tout (41%), mais c’est aussi pour mieux se concentrer sur des tâches importantes (30%) qui demandent à ne pas être dérangés par ses collègues ou encore pour réduire les coûts liés aux déplacements entre leur lieu de vie et leur travail (26%). Ces raisons sont plus ou moins les mêmes pour les employés européens, avec toutefois quelques différences notables comme les Belges qui sont surtout à la recherche d’un meilleur équilibre de vie (58%) ou les Allemands qui souhaitent principalement (39%) réaliser des économies sur le budget de transport.
 
Enfin si l’option télétravail est de plus en plus souvent proposée, tous les employés n’en profitent pas avec la même fréquence. Etonnamment, en France (31.9%), en Allemagne (27.1%) et en Belgique (26.4%), les jours dédiés au télétravail ne sont pas du tout utilisés. Ce sont les Anglais qui en jouissent le plus car seulement 9.7% des employés n’utilisent pas leurs jours de télétravail consentis par leurs employeurs.




1.Posté par https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/retour-affectif le 01/10/2019 22:30

Retour d'affection rapide et puissant en 7 jours / Tel/whatsapp : +229 97 45 85 00

Spécialiste de Retour D'affection.
Retour d'affection rapide et puissant en 7 jours.
Sorcellerie/Magie/ Vodou/ Voyance/Retour de lêtre aimé
Faire revenir son ex avec photo, magie blanche pour faire revenir l'être aimé
faire revenir son ex a distance, comment récupérer son ex copain
Retour affectif puissant et rapide, rituel retour affectif puissant , rituel retour de l’être aimé, rituel pour qu'il m'aime rituel retour de l’être aimé, rituel pour faire revenir son ex, rituel de magie rouge pour se faire aimer d'une personne. Achat, amour, argent, chapelet, chapelet magique, Commerce, emploie, médium voyant, parfum magique, parfum magique d’attirance, retour affectif, retour d'affection.

Contact Maître SANTOS :
Tél Bénin: +229 97 45 85 00 (Joignable aussi sur Whatsapp)
Adresse E-Mail: Contact@marabout-vaudou-occulte.com

SiteWeb: https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/retour-affectif
SiteWeb: https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/mage-retour-affectif
SiteWeb: https://retouraffectifvaudou.wixsite.com/devenir-riche
SiteWeb: https://maraboutvaudou.wixsite.com/marabout
SiteWeb: https://sorcier-vaudou.onlc.be
SiteWeb: https://retour-affectif-ex.wixsite.com/marabout-vaudou
SiteWeb: https://richesse-rapide.wixsite.com/devenir-riche
Blog: http://marabout-vaudou-sorcier-retour-affectif-rapide.over-blog.com
Blog: http://medium-voyant-retour-affectif.e-monsite.com
Blog: http://magieretouraffectif.unblog.fr
Blog: https://maraboutvaudouretouraffectif.blogspot.com
Page: http://le-retour-affectif.over-blog.com/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter








Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com