​La BCE attendue au tournant

3 Juin 2015
Nicolas Chéron
Notez



Suite à la publication de chiffres d’inflation supérieurs aux attentes en zone euro, le core CPI est ressorti à 0.9% contre 0.7% attendus, le même phénomène s’est produit sur les marchés qu’au mois d’avril : les taux obligataires se sont tendus de 30% en séance soit la plus forte hausse depuis 2008 et la paire Euro contre dollar s’est littéralement envolée de 300 points soit sa plus forte appréciation depuis le 18 mars dernier, également soutenue par un espoir d’accord grec.

Amélioration de l'inflation

La rhétorique utilisée par Mario Draghi sera primordiale cet après-midi. Les cambistes attendent des commentaires de la BCE au sujet de l’amélioration de l’inflation, des décalages puissants sur le marché obligataire que Benoit Coeuré avait essayé d’endiguer en accélérant le programme d’achats d’actifs de la BCE avant l’été,  du niveau actuel de l’euro, de l’amélioration des PMI que l’on a pu constater ce matin excepté en Espagne. Au sujet de l’amélioration des chiffres d’inflation certains pourraient expliquer qu’elle résulte de l’effet du programme de la BCE, mais le fait est que les prix augmentent depuis décembre, alors que le programme a commencé en mars…

Au sujet de la Grèce, le FMI et les officiels sont tombés d’accord sur l’importance de trouver un accord mais rien de concret pour le moment. Le nouveau « deal » pourrait être présenté ce jour mais rien est moins sûr lorsque l’on constate la cacophonie des officiels ces dernières séances…le point positif de la part de la BCE est l’augmentation hier de 500 Millions du ELA, avant la réunion de presse de Mario Draghi, ce qui prouve le soutien permanent de l’institution.

BUND : les cours du BUND ont fortement chutés en ce début de semaine effaçant les gains des deux semaines précédentes en seulement deux séances ; Attention à une éventuelle rupture des plus bas récents qui mettrait à mal les indices boursiers.

EUR/USD : la paire EUR/USD a fortement rebondi hier sur le bas de son canal haussier de moyen terme.
Les acheteurs n’ont pas dit leur dernier mot, le marché semble croire à un accord avec la Grèce et l’amélioration des chiffres de l’inflation est un soutien de taille. La paire est attentiste sous les 1.12, avant la BCE, ne pas prendre de pari semble ici indiqué, des signaux devraient être donnés.

DAX/CAC : les indices Européens sont neutres, dans des ranges, ou posés sur des supports. La situation devrait rapidement évoluer et nous apporter de la visibilité pour la suite.

A propos de l'auteur : Nicolas Chéron est responsable du département recherche chez CMC Markets France.


Nicolas Chéron

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



L’intégration de critères ESG dans les financements aux TPE-PME Vers une généralisation pour les acteurs financiers… https://t.co/6rwkIMg0YX
Jeudi 7 Décembre - 10:23
Nom de domaine : à quand une méthode d’évaluation monétaire ? A l’heure où les actifs immatériels digitaux prennent… https://t.co/yT982bNt6d
Jeudi 7 Décembre - 10:23
RT @vincent_paes: Jean-Pierre Gomez : "Le Luxembourg est le meilleur endroit pour créer un fond" #PEX17 https://t.co/sPRA54R1oz
Vendredi 1 Décembre - 12:26
RT @vincent_paes: Nicolas Waibel : "les fonds sont très conservateurs pour leur localisation. Je ne vois pas émerger de nouvelles places"#P…
Vendredi 1 Décembre - 12:26





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com