Madoff derrière les barreaux, l’affaire suit son cours

13 Décembre 2010
Notez



Madoff derrière les barreaux, l’affaire suit son cours
Il y a deux ans, le financier américain Bernard Madoff était accusé d’être l’auteur de l’une des plus grosses arnaques jamais réalisée. A l’époque, on avait estimé le montant de cette fraude à 50 milliards de dollars. Aujourd’hui, le montant s’élève à 65 milliards de dollars. Parmi les victimes, des personnalités connues, comme Liliane Bettencourt qui a perdu 22 millions d'euros. Bernard Madoff a finalement été condamné à 150 ans de prison.

Un liquidateur agressif

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Aujourd’hui encore, l’affaire Madoff continue de faire parler d’elle. Le liquidateur américain, Irving Picard, qui est chargé d’indemniser les victimes, espère récupérer 30 milliards en portant plainte contre les complices présumés du banquier. Plusieurs grandes banques figurent dans la liste. Voici une liste des plus exposées :

HSBC : 9 milliards de dollars
JP Morgan : 6,4 milliards de dollars
UBS : 2,5 milliards de dollars
Natixis : 400 millions de dollars
Citigroup : 425 millions de dollars

Mais Irving Picard ne traque pas uniquement des sociétés, il s’attaque également aux particuliers. Plus particulièrement les membres de la famille de Bernard Madoff. Ainsi, il a lancé des poursuites à Londres contre son frère, Pierre, et ses enfants, Mark et Andrew. Il espère obtenir quelque 80 millions de dollars de ces actions en justice contre la famille Madoff. De nombreuses années de procès sont donc prévues.

Article publié pour la première fois le 15/12/2008

En finance, les semaines se suivent aussi. Chacune apportant son lot de scandales. Le dernier en date est désormais appelé « le scandale Madoff », du nom de Bernard Madoff, une figure de Wall Street. La fraude est pour l’instant évaluée à 50 milliards de dollars. Du coup, Kerviel fait petit joueur à côté. Bernard Madoff, qui fut président du Nasdaq au début des années 90, a été inculpé jeudi pour avoir organisé une fraude géante via sa société de conseil en investissements suivant un "montage Ponzi" par lequel les investisseurs arrivés en premier sont rémunérés avec l'argent versé par les investisseurs les plus récents.

De nombreuses banques exposées

L’histoire aurait pu être rigolote si l’on oubliait les répercussions que cela va avoir sur les milieux financiers. Des centaines de personnes, dont des banques européennes, ont sans doute investi indirectement dans cette affaire en confiant de l'argent à des sociétés clientes de Madoff. BNP Paribas a annoncé dimanche soir qu'elle estimait à 350 millions d'euros la perte potentielle liée à cette affaire. La principale banque espagnole, Santander, a annoncé qu'un de ses fonds d'investissements, Optimal, était exposé à hauteur de 2,33 milliards d'euros.

Bernard Madoff, âgé de 70 ans, encourt 20 ans de prison et une amende pouvant atteindre cinq millions de dollars. Comme quoi la retraite à 65 ans n’est pas forcément souhaitable, regardez ce que l’on fait quand on devient vieux…





1.Posté par Mister Pro le 14/12/2010 12:53

Plus le suicide de son fils. Un bon moyen de célébrer les deux ans de l'affaire.

J'aimerai pas être à sa place...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter




Regroupement de crédit sur rachat-credit-entre-particulier.com
La loi Hamon




Facebook
Twitter
Viadeo
Mobile
Rss

Inscription à la newsletter



RT @vincent_paes: Paul Newsome (Unigestion) : « Une approche plus collaborative avec les GPs » https://t.co/5jea1auYXz via @MagDecideurs
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: "Les gérants ont fait des progrès en matière de #reporting et de #transparence" @LNFalchier @CNP_Assurances https://t.co/…
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Le parcours atypique de Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'economie https://t.co/TPFa46kCOo
Jeudi 19 Octobre - 10:28
RT @vincent_paes: Révolution fiscale en vue pour les États-Unis https://t.co/7KURlCnhPC via @MagDecideurs
Lundi 16 Octobre - 12:20





Lexique de Sciences économiques et sociales


À vous de jouer...

Vous aimez écrire ? décrypter l'actualité économique ? et donner votre point de vue ? Alors soumettez vos articles à Économie et société. Pour cela, envoyez vos propositions à redaction@economieetsociete.com